Publicité
14 juin 2019 - 08:30

Le Cégep de Trois-Rivières ajoute la robotique et l’intelligence artificielle à son expertise

Par Salle des nouvelles

La Direction de la formation continue et des services aux entreprises du Cégep de Trois-Rivières ajoutera la robotique et l’intelligence artificielle (IA) à l’expertise de son équipe.

Dès ce printemps, M. Jean-Sébastien Dessureault, expert en intelligence artificielle, se joindra à l’équipe des services aux entreprises. M. Dessureault enseigne au collégial dans le secteur de l’informatique depuis 1998. Il a terminé récemment une maitrise en intelligence artificielle et son projet de recherche portait sur l’intégration d’un réseau de neurones à décharge sur une plateforme robotique.

M. Jean-Sébastien Dessureault a mentionné :

« Au cours des prochaines décennies, l'intelligence artificielle et la robotique vont remodeler notre société. Déjà, les grands centres urbains ont amorcé ce virage majeur. Il est maintenant impératif que les régions emboitent le pas elles aussi, afin de garder leurs entreprises compétitives et afin de garder les employés à la fine pointe de la technologie. Dans les prochains mois, nous travaillerons à développer une cellule d’expertise ayant pour mission d'aider nos entreprises et nos travailleurs à prendre cet important virage. Notre mandat sera aussi d'informer la communauté au sujet de ces changements technologiques rapides que nous vivons et qui peuvent parfois inquiéter. »

L’équipe prévoit aussi concevoir des programmes permettant aux diplômés ou professionnels issus de domaines connexes de se spécialiser. D’ailleurs, M. Robert Champagne, directeur de la Formation continue et services aux entreprises du Cégep de Trois-Rivières a souligné :

« Dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, l’automatisation des processus manufacturiers demeure l’une des solutions à privilégier. Jumelée aux possibilités qu’offre le domaine de l’intelligence artificielle, cette approche contribue à améliorer la productivité de nos entreprises. Nous pouvons déjà confirmer que d'autres nouveautés seront annoncées cet automne en lien avec l’intelligence artificielle et la robotisation. »

Certaines fausses croyances circulent dans le réseau autour de l’intelligence artificielle. Il est important de dissocier l'intelligence artificielle de l'apprentissage machine. Tout comme il est primordial que la technologie soit implantée dans un plan pédagogique rigoureux. C’est pourquoi le Cégep de Trois-Rivières a tenu à s’entourer d’experts du domaine. S’ajoutera à M. Dessureault une équipe de formateurs et spécialistes dont l'expertise permettra d’intégrer des formations en lien avec l’apprentissage machine (machine learning), l’apprentissage profond (deep learning), la programmation par comportement (behavior based), le ROS (robot operating system) et la programmation scientifique en Python.

De plus, cette nouvelle cellule d’expertise offrira aussi des services de consultation et de recherche appliquée. L’équipe aura aussi la mission d’initier les entrepreneurs à l’intelligence artificielle, mais aussi à la population, et ce, dans le but de contribuer à l’acceptation sociale de l’intelligence artificielle dans un cadre éthique.

Pour plus d’informations sur cette nouvelle offre en intelligence artificielle et robotique, il est possible de contacter Mme Isabelle Adam, conseillère pédagogique responsable des services aux entreprises au Cégep de Trois-Rivières, par courriel à l'adresse [email protected], ou par  téléphone au 819 378-4911.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.