Publicité
27 février 2019 - 12:46 | Mis à jour : 13:05

Génie mécanique: une première canadienne à l'UQTR

Pendant près de deux ans, les futurs ingénieurs pourront créer des liens particuliers avec l'entreprise où ils effectueront tous leurs stages (duaux et coopératifs). Cette relation à long terme favorisera le travail de collaboration entre l'entreprise et le stagiaire. Ce dernier, une fois diplômé, deviendra également un candidat à l'embauche de premier plan pour son milieu de stage.

« Nous pensons que le cheminement dual vient vraiment répondre à un besoin de formation de l'ingénieur de demain », souligne Mme Marie-Josée Bernier, chef d'équipe recherche et développement chez Waterville TG.

Poursuivre la tradition d'innovation

« Encore une fois, I'UQTR fait preuve d'innovation pédagogique avec la mise en place de ce nouveau cheminement dual en ingénierie au campus de Drummondville. Elle répond aussi à un autre aspect fondamental de sa mission : la pertinence régionale. L'intégration de futurs ingénieurs chez nos différents partenaires industriels est une illustration éloquente de notre volonté de répondre adéquatement à leurs besoins en main-d'oeuvre qualifiée. Pour nos étudiants en génie mécanique, cette formule comporte le mérite de les voir diplômer avec une expérience professionnelle en lien direct avec leur projet d'études », de commenter Daniel McMahon, recteur de l'UQTR.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.