Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 janvier 2018 - 14:11

Le CMQ récipiendaire de subventions du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies

Par Salle des nouvelles

C’est le 12 janvier dernier que le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT) a dévoilé les gagnants du 2e concours du programme de recherche en partenariat sur la production et la transformation de l’aluminium. Parmi les quatre projets retenus, le CMQ est directement impliqué dans deux d’entre eux.

Dans un premier temps, le projet « Développement d'alliages d'extrusion de la série 6000 pour l'industrie automobile destiné aux systèmes de protection de la vie des automobilistes », dont le responsable est Nicolas Giguère (CMQ) a été subventionné pour une période de trois ans. Le projet vise le développement d’un alliage d’extrusion aux propriétés améliorées qui entrera dans la production des parechocs, des boites d’absorption d’impact et des renforts latéraux de portes utilisés dans les automobiles modernes.

Le projet se déroulera en collaboration avec la compagnie Alcoa, trois autres chercheurs du CMQ, Bernard Tougas, Alexandre Bois-Brochu et Sofiene Amira, ainsi qu’avec l’aide du professeur Carl Blais du département de génie des mines, de la métallurgie et des matériaux de l’Université Laval. Le projet permettra l’implication de six étudiants collégiaux, un étudiant de 1er cycle universitaire ainsi que deux étudiants aux cycles universitaires supérieurs. Il est à noter que c’est la première fois qu’une telle subvention est accordée à un projet porté par un chercheur collégial. 

Dans un second temps, le chercheur du CMQ Alexandre Bois-Brochu prendra aussi part au projet Fabrication additive d’alliages d’aluminium-cuivre, avec le professeur Mathieu Brochu de l’Université McGill. Le projet vise le développement d’alliages de haute performance permettant une plus vaste utilisation de l’aluminium en impression 3D.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.