Publicité

14 octobre 2021 - 13:00

Après plus de 5 ans

GROUPÉ annonce le départ de son directeur général Alexandre Ollive

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le directeur général de GROUPÉ Mauricie Rive-Sud, Alexandre Ollive, a annoncé aujourd’hui son départ, après plus de cinq ans au sein de l’organisation.

Alexandre Ollive continuera d’assumer l’ensemble de ses responsabilités et sera entièrement dédié à ses fonctions.

Le conseil d’administration et M. Ollive conviennent également des modalités pour effectuer une saine transition des projets et des dossiers avec l’arrivée de son/sa successeur(e) d’ici quelques semaines.

À cet effet, le conseil d’administration souligne dans un communiqué qu’il entame le processus visant à pourvoir le poste de directeur (trice) général(e) dans les meilleurs délais.

« Je pars en ayant le sentiment du devoir accompli, souligne Alexandre Ollive. Ma plus grande fierté est clairement le développement d’un sentiment d’appartenance envers GROUPÉ et de constater que la région de la Mauricie est la région du Québec qui a le plus progressé économiquement en cinq ans. Il est maintenant temps pour moi de passer le flambeau. La préparation d’une nouvelle planification stratégique pour les prochaines années permettra à mon ou ma successeur(e) de contribuer à la mise en place d’une nouvelle vision et d’une stratégie renouvelée. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.