Publicité

14 septembre 2021 - 10:28 | Mis à jour : 10:33

Afin de promouvoir l’achat local

La vente trottoir au centre-ville de Trois-Rivières bientôt de retour

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La vente trottoir au centre-ville de Trois-Rivières, qui a pour but de promouvoir l’achat local, sera de retour en fin de semaine.

Soldes d’automne, dégustation de produits ainsi qu’une ambiance festive seront au rendez-vous.

Cet événement aura lieu les samedi et dimanche, 18 et 19 septembre sur la rue Notre-Dame Centre, laquelle sera partiellement fermée pour l’occasion.

L’objectif est de découvrir les commerces et la variété disponible au cœur de la ville, de prendre contact avec les commerçants et de vivre une expérience festive et dynamique.

La présidente du conseil d’administration de Trois-Rivières Centre, Joanie Turcotte, se dit ravie du retour de cette initiative qui met de l’avant les commerces locaux et qui leur permet de rayonner une fois de plus.

Les commerces participants, soit le Marché Notre-Dame, La marchande de bougies, La Chope, Rosette, Arcana Cabana, PURR VNTG, La Meraki, Cinq Continents, La Puce Rock, Le Temps d’une pinte, Café Morgane, Hôtel Oui Go!, Le Brun en ville, Les Folies de Rachel, OLiV, Coop le 507, et La Route des savons auront à cœur de faire découvrir leurs nombreux produits locaux.

Entre barbe à papa, café, bière ou thé, il y en aura pour tous les goûts et tous les âges.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.