Publicité

4 juin 2021 - 10:00

Avec une sangle bungee de nouvelle génération

Une innovation trifluvienne fait une percée à l’international

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La start-up trifluvienne DK-TECH a confirmé la signature d’une entente avec la multinationale Toolway pour la production et la distribution d’une de ses innovations, une sangle bungee de nouvelle génération, le Hook & Pull.

Il s'agit d'un hybride entre un bungee traditionnel et une courroie. Les avantages notables sont sa versatilité au niveau de la longueur et son aspect optimal de sécurité.

Le Hook & Pull sera commercialisé sous la marque Toolway (Stinson) et distribué dans 25 000 points de vente au Canada, aux États-Unis et en Europe, incluant de grandes chaînes.

Cinq millions d’exemplaires pourraient être vendus dès cette année.

« Le Hook & Pull séduit les consommateurs puisqu’il répond à un réel besoin. DK-TECH est en voie de commercialiser cinq autres produits, et notre objectif est toujours le même : trouver des solutions viables et innovantes à des produits existants. C’est ce qui fait notre succès », soutient le président de l’entreprise, Charles St-Pierre.

Depuis sa création, il y a quatre ans, DK-TECH est accompagné par l’équipe d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières.

Les deux fondateurs de DK-TECH ont également bénéficié de la mesure Soutien au travail autonome en 2018, un programme d’Emploi-Québec géré par Innovation et Développement économique Trois-Rivières.

Le siège social de l’entreprise est d’ailleurs situé au Centre d’affaires Royale, au centre-ville de Trois-Rivières.

« Aujourd’hui, DK-TECH récolte les fruits de nombreuses années d’investissements et d’efforts. L’innovation et le savoir-faire trifluviens rayonneront un peu partout sur la planète à travers les produits de DK-TECH, et nous en sommes très fiers », déclare le directeur général d’IDE Trois-Rivières, Mario De Tilly.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.