Publicité

6 juillet 2020 - 10:30

Pour la lutte contre la COVID-19

Des entreprises de la région soutiennent le Fonds d’aide spécial de la Fondation RSTR

Par Salle des nouvelles

La Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (RSTR) présente  trois initiatives d’entreprises de la région, ayant pour but de soutenir le Fonds d’aide spécial pour la lutte contre la COVID-19, lancé en mai dernier. Rappelons que les dons récoltés par le biais de ce fonds d’aide spécial serviront à l'achat de matériel et d'équipements spécialisés requis pour soutenir les dix établissements de santé desservis par la Fondation RSTR.

On parle, entre autres, de stations portatives de lavage des mains, d’un appareil échographique cardiaque portatif, d’équipements thérapeutiques d’intégration sensorielle et de tablettes électroniques pour les patients.

Soutien de Viandes Rheintal

L’entreprise Viandes Rheintal de Bécancour propose une boîte spéciale BBQ comprenant plusieurs produits biologiques de qualité (saucisses, côtes levées, brochettes de poulet, bœuf haché, tournedos de bœuf enrobés de bacon et épices). Pour chaque boîte vendue au coût de 100 $, 20 $ seront remis au Fonds d’aide spécial de la Fondation RSTR.

Les personnes intéressées doivent commander leur boîte en ligne à www.rheintal.ca, pour ensuite la récupérer au Marché Godefroy le samedi ou dimanche suivant. La livraison à domicile est également disponible pour le territoire de Trois-Rivières, Bécancour et Nicolet. Les preneurs de cette initiative auront assurément la fierté de consommer un produit sain,
responsable et local.

« La population mauricienne nous a grandement encouragés pendant cette période de pandémie. Nous sommes vraiment heureux de pouvoir redonner aux gens de chez nous afin d’offrir de meilleurs soins de santé, par l’entremise de ce partenariat » mentionne Guylaine Buecheli, propriétaire de Rheintal.

Aide d'Uniprix Marc Dontigny

Durant tout le mois de juillet, les quatre succursales trifluviennes d’Uniprix Marc Dontigny encourageront leurs clients à arrondir leur facture au prochain montant.

Tous les dons, dont les montants ne peuvent dépasser 0,99 $, seront remis au Fonds d’aide spécial de la Fondation. Les succursales participantes sont les suivantes : 701, boul. Thibeau, 4400, Côte Rosemont, 385, boul. Sainte-Madeleine, et 15, rue Fusey, à Trois-Rivières.

« Partenaires de la Fondation RSTR depuis de nombreuses années, ;les Pharmacies Marc Dontigny, affiliées à Uniprix, encouragent à combler pour lutter contre la COVID-19 . »


Aide de Mode Nicole Beaulieu

La boutique Mode Nicole Beaulieu a elle aussi suivi le mouvement de générosité en remettant 1 $ par masque vendu au Fonds d’aide spécial. Une banque de dons est également à la disposition de la clientèle souhaitant soutenir leur centre hospitalier dans cette lutte sans relâche contre la COVID-19.

Mélanie Lebel, propriétaire, témoigne : « C’est avec fierté et engagement que Mode Nicole Beaulieu se joint à la Fondation afin d’appuyer le personnel de notre centre hospitalier dans ses actions et son dévouement dédiés au mieux-être de tous. »

La population et les entreprises de la région sont invitées à faire un don en ligne à fondationrstr.com. Il est aussi possible d’organiser une activité ou une initiative comme celles décrites ci-haut, au profit de ce fonds d’aide spécial. Il suffit de contacter la fondation par courriel à [email protected] ou par téléphone au 819 697-3333 poste 53582.

Pour rappel, la Fondation RSTR a pour mission d’amasser de l’argent ou autres biens dans le but de favoriser la création, le maintien et le développement de la qualité des soins et des services dispensés aux usagers traités par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du- Centre-du-Québec, en plus de répondre aux besoins en soins spécialisés de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.