Publicité

22 juin 2020 - 15:00

Le développement est prévu au cours des prochains mois

Neuf stratégies pensées pour relancer l’économie trifluvienne

Par Salle des nouvelles

Le Comité de relance économique de Trois-Rivières a dévoilé ce matin les neuf stratégies qui seront déployées au cours des prochains mois pour aider les entreprises trifluviennes à transformer la crise de la COVID-19 en opportunité.

Depuis la mi-avril, une vingtaine d’entrepreneurs et de leaders du développement économique, culturel et social ont mis en commun leurs forces afin de proposer un plan concret et mobilisateur pour solidifier le tissu socioéconomique trifluvien.

Priorité aux projets d'innovation et de développement durable

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, le président du Comité de relance, Yves Lacroix, et le directeur général d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières, Mario De Tilly, ont expliqué ce matin les grandes orientations du plan. Celui-ci s’arrime avec la Stratégie de développement économique 2020-2025 d’IDE Trois Rivières, adoptée en décembre dernier, entre autres en priorisant les projets d’innovation et ceux qui font une place importante au développement durable.

Ces dimensions s’affirment d’ailleurs d’avantage dans le contexte de la relance économique. Selon un sondage du comité auquel ont participé 184 entreprises trifluviennes, celles-ci prévoient des investissements de plus de 69 M$ au cours des six prochains mois.

Parmi elles, 19 comptent investir 1 M$ ou plus. Le Comité de relance propose donc de renforcer notre noyau industriel dans l’objectif d’accélérer la réalisation de projets majeurs, ce qui aura un effet d’entraînement sur l’ensemble de l’économie régionale.

Voici les deux stratégies :

- Stratégie #1: Supporter et accélérer les projets majeurs d’investissement des entreprises «locomotives» dans une perspective de relance économique

- Stratégie #2 : Soutenir l’adaptation et la modernisation des entreprises stratégiques et à valeur ajoutée

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.