Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'exposition fera un arrêt à Bastican et à Champlain cet été

Les pilotes du Saint-Laurent racontent 150 ans d'histoire

durée 11h42
3 mai 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

À l’occasion de son 150e anniversaire, la Corporation des pilotes du Saint-Laurent présente l’exposition itinérante « Veiller au grain : un fleuve et ses pilotes ».

L’exposition sera de passage du 30 mai au 3 octobre 2022 sur les berges de 18 municipalités riveraines entre Montréal et Québec, indique le communiqué de la corporation.

« Depuis 150 ans, les pilotes de notre organisation travaillent dans l’intérêt public en assurant la conduite des navires de façon sécuritaire sur le fleuve Saint-Laurent, entre Montréal et Québec, dans une perspective de protection de l’environnement et de développement durable », mentionne Pascal Desrochers, président de la Corporation des pilotes du Saint-Laurent Central.

« Avec notre exposition itinérante, nous désirions ouvrir les portes sur notre métier et faire découvrir aux communautés riveraines, les aléas de la navigation maritime sur cette artère commerciale qui a joué un rôle important dans l’histoire du pays », explique-t-il.

La tournée estivale 2022

L’exposition itinérante gratuite a pour objectif de présenter l’histoire du pilotage sur le fleuve, démystifier la profession et le rôle du pilote maritime, et tendre la main aux communautés riveraines du fleuve Saint-Laurent. Dès le 30 mai, le conteneur muséal se posera chaque lundi sur les berges de l’une des municipalités sélectionnées. Il sera ouvert à tous jusqu’au dimanche. Les samedis et les dimanches, un pilote sera sur place pour accueillir les visiteurs et répondre à leurs questions.

La liste complète des municipalités visitées par la tournée estivale 2022 est affichée sur le site : https://150.cpslc.ca. En Mauricie, le conteneur muséal sera notamment à Batiscan du 27 juin au 4 juillet, et à Champlain du 4 au 11 juillet.

Le conteneur muséal poursuivra sa tournée des municipalités lors de sa seconde présentation à l’été 2023.

L’exposition est rendue possible grâce à l’appui de l’Association des pilotes maritimes du Canada, l’Administration de pilotage des Laurentides, l’Administration portuaire de Montréal, le Port de Trois-Rivières, l’Administration portuaire de Québec, le Groupe Océan, la Société de développement économique du Saint-Laurent et la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour.

Sécurité et protection de l’environnement

Le métier de pilote requiert de solides connaissances et compétences afin d’assurer la conduite sécuritaire d’un navire. En plus de devoir connaître minutieusement les particularités et la force du courant, l’effet des courants et les obstacles de son secteur attitré, le pilote doit aussi préparer sa mission en tenant compte de plusieurs facteurs tels que la météo, la condition et les équipements du navire, et la densité du trafic afin de prendre les meilleures décisions en fonction du risque.

Tournés vers l’avenir, les pilotes du Saint-Laurent développent également des outils technologiques qui leur permettent de jouer un rôle clé dans l’économie canadienne en augmentant l’efficacité des transits, tout en préservant le même niveau d’excellence au niveau de la sécurité.

Le rôle des pilotes dans la protection de l’environnement est également à souligner. En contrôlant la vitesse de transit des navires, ils arrivent à protéger les berges du Saint-Laurent contre l’érosion. « Depuis 150 ans les pilotes sont à la défense des intérêts locaux. Ils habitent les communautés qu’ils servent et sont donc sensibles aux enjeux de protection de l’environnement ainsi qu’à la sécurité de la population », conclut Pascal Desrochers.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 février 2024

L'industrie culturelle canadienne demande à Ottawa de la protéger contre les IA

Les acteurs, réalisateurs et musiciens du Canada tirent la sonnette d'alarme concernant l'intelligence artificielle (IA), affirmant qu'elle menace leur gagne-pain et leur réputation. Des groupes représentant les personnes qui travaillent dans les domaines de la télévision, du cinéma et de la musique demandent au gouvernement libéral de protéger ...

2 février 2024

La nouvelle marmotte de Val d'Espoir est prête à prédire le printemps

La nouvelle marmotte de Val d'Espoir a été entraînée et elle est fin prête à sortir de sa tanière pour prédire l'arrivée du printemps, vendredi matin. Les organisateurs de l'événement qui se déroule dans un secteur de Percé, en Gaspésie, ont eu une bien mauvaise surprise, l'an dernier, en découvrant pendant la nuit que Fred, la marmotte de neuf ...

17 octobre 2023

Québec débloque 34,3 millions $ pour le secteur de la créativité numérique

Québec débloque près de 35 millions $ sur deux ans afin de soutenir le secteur de la créativité numérique, qui a produit, par exemple, «Montréal en histoires» et «Foresta Lumina». Le ministre de la Culture, Mathieu Lacombe, a lancé, lundi, la toute première Stratégie pour l'essor de la créativité numérique en culture 2023-2028.  Il a dit ...