Publicité

12 novembre 2021 - 11:30

Elle était atteinte de la maladie de Lou Gehrig

Passer à travers pour ma mère…, une exposition de Claire Cossette à la Galerie mp tresart

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

D’ici le 31 décembre, la Galerie mp tresart de Durham-Sud présente l’exposition solo Passer à travers pour ma mère… de la photographe Claire Cossette de Drummondville.

Passer à travers, pour ma mère… (à la mémoire de Marie-Marthe Béland) est une exposition de 12 photographies qui marquent, autant par l’image que par le titre, différents passages obligés entourant la fin d’une vie.

« Atteinte de la maladie de Lou Gehrig, la détérioration rapide de ma mère l’a conduit à vivre ses derniers mois de vie en CHSLD. Pandémie, multiples confinements, éclosions Covid, manque de personnel, ma présence quotidienne à ses côtés lui était indispensable. Malgré le côté sombre et très éprouvant de toute cette période, se vivait également, des moments magiques, lumineux, remplis d’amour, j’ai voulu que cela se dégage dans mes choix photos. Celles-ci, ainsi que le post-traitement, sont réalisés avec mon iPhone. Focusser sur ce minuscule écran lumineux pour magnifier mes images, force ma concentration et m’aura permis de faire une pause de tout le reste, de me réparer… un peu… Grâce à ma passion pour la photo ainsi qu’à l’immense amour que je porte à ma mère, j’ai pu tenir le coup et ma promesse faite de l’accompagner et d’être présente à ses côtés jusqu’à la toute fin. Le 11 février 2021, entourée des siens, elle a pu nous quitter, le cœur en paix, sereine et digne. »

À ses côtés, se poursuit le collectif international Osez le rouge… réunissant une vingtaine d’artistes qui ont créé des œuvres (peinture, sculpture, photographie, vitrail, sculpture et gravure) en s’inspirant du rouge.

Rappelons que la Galerie mp tresart est située au 220 rue Hôtel-de-Ville. Les heures d’ouverture sont : vendredi : 19 h - 21 h, le samedi/dimanche : 11 h - 17 h et sur rendez-vous la semaine.

L’entrée est gratuite.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.