Publicité

8 février 2021 - 16:04

Aucun livre ne sera toutefois accepté au comptoir de prêt

Bibliothèques de Shawinigan : l’accès aux collections et aux postes informatiques bientôt permis

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Shawinigan informe les citoyens qu’ils pourront de nouveau avoir accès aux rayons des collections dans les bibliothèques, de même qu’aux postes informatiques sur réservation, et ce, dès le mercredi 10 février.

La réservation de livres est toujours disponible par téléphone et en ligne, mais il sera également possible de le faire sur place.

Les bibliothèques Fabien-LaRochelle, Bruno-Sigmen et Hélène-B.-Beauséjour demeurent ouvertes du mardi au vendredi de 13 h à 17 h 30, de même que le samedi de 10 h à 16 h 30.

Les bibliothèques Colette-B.-Forget, Denise-B.-Trudel et Gisele-M.-Beaudoin demeurent quant à elles fermées jusqu’à nouvel ordre.

Postes informatiques

Pour avoir accès au local informatique, les abonnés doivent obligatoirement réserver la veille ou le jour même auprès de leur bibliothèque.

Une désinfection des postes informatiques sera faite entre chaque utilisateur.

Aucun livre ne sera accepté au comptoir de prêt. Le retour des livres doit se faire dans les chutes à livres extérieures pour les bibliothèques BrunoSigmen et Hélène-B.-Beauséjour.

Pour la bibliothèque Fabien-LaRochelle, les livres doivent être retournés à l’intérieur dans les bacs prévus à cet effet, pendant les heures d’ouverture.

Respect des consignes sanitaires

Pour accéder aux bibliothèques, la Ville demande aux citoyens de respecter en tout temps les consignes suivantes :

• Port du masque;

• Désinfection des mains à l’entrée;

• Distanciation minimale de 2 mètres;

• Signalisation en place (sens de la circulation à l’intérieur)

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.