Publicité

18 juin 2020 - 18:00

L’organisation s’est plongée encore plus intensément dans l’univers du numérique

Culture Mauricie présente son conseil d’administration et son bilan 2019-2020

Par Salle des nouvelles

Malgré une année qui s’est terminée sur fond de crise pandémique, Sandie Letendre, présidente du conseil d’administration, et Éric Lord, directeur général, ont présenté le bilan 2019-2020 de Culture Mauricie avec confiance.

Avec l’ajout de nouvelles ressources au sein de l’équipe, l’organisation s’est affairé à mettre en œuvre son plan d’action en lien avec sa planification stratégique 2019-2022 : l'élaboration d’un programme de formations ciblées sur les besoins des membres, avec entre autres une offre pour les artistes Atikamekw, l'accompagnement des membres dans le développement de leurs projets, la représentation du secteur auprès des décideurs, le positionnement de la culture dans le cadre des élections fédérales, la diffusion d’informations spécialisées et la mise en lumière des réalisations de ses membres avec notamment la publication "Mauricie territoire créatif".

Ouverture sur le numérique

L’organisation s’est plongée encore plus intensément dans l’univers du numérique en intégrant officiellement le Réseau national d’agent.es de développement numérique (ADN) créé par le ministère de la Culture et des Communications pour accompagner les acteurs du secteur des arts et de la culture dans l’adaptation et le partage des nouvelles pratiques numériques.

L’équipe de développement numérique a en outre mis en route l’important projet de commercialisation qui favorisera la découvrabilité de la culture d’ici et qui fera beaucoup de bruit en 2021.

La pandémie a entraîné toute l’équipe en télétravail, des formations ont été annulées et la 21e remise de prix Arts Excellence a dû être reportée et présentée en avril de façon virtuelle. En dépit des décisions crève-coeur et des embûches qu’a apportées cette crise, toute l’organisation est demeurée mobilisée pour ses membres et assure qu’elle restera au front particulièrement dans la prochaine année qui s’annonce difficile pour le milieu culturel.

Un nouveau conseil d'administration

Les membres de Culture Mauricie se sont réunis hier en visioconférence pour leur assemblée générale annuelle et ils sont heureux d’accueillir et de présenter leur conseil d'administration.

L'organisme se réjouit d'accueillir quatre nouveaux administrateurs, soit : Alejandra Basanes (artiste visuelle) à la commission Arts visuels / individus, Philippe Charrette (Patrimoine Trois-Rivières) à la commission Patrimoine, François St-Martin (Dans l’œil de François) à la commission Métiers de la culture et Élise Rivard (autrice) à la commission Littérature / individus.  

Trois administrateurs ont vu leur mandat renouvelé, soit : Eveline Charland (Théâtre Expresso) à la commission Arts de la scène / organismes, Richard Grenier (Comité de solidarité de Trois-Rivières) à la commission Développement / organismes de formation, défense ou promotion et Robert Gauthier (Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton, MRC de Maskinongé) à la commission Développement / organismes en milieu municipal rural.

Ceux-ci s'ajoutent aux administrateurs déjà en poste, soit Julie Brosseau (Salon du livre de Trois-Rivières) à la commission Littérature / organismes, Catherine Leduc (auteure-compositrice-interprète) à la commission Arts de la scène / individus, Laurence B. Lemaire à la commission Arts médiatiques, Audrey Labrie (Biennale nationale de sculpture contemporaine) à la commission Arts visuels / organismes, Rémi Francoeur (comédien-animateur), représentant de la Relève, Sandie Letendre (Cité de l’énergie) à la commission Muséologie et Martin Veillette (Culture Trois-Rivières) à la commission Développement / organismes en milieu municipal urbain.

Composition de l’exécutif
Sandie Letendre a été réélue à la présidence. Elle sera soutenue par Eveline Charland, vice-présidente, Julie Brosseau, trésorière et Philippe Charette, secrétaire.

Culture Mauricie a saluée et remercié les administrateurs sortants : Danielle Lefebvre, Lorraine Beaulieu, Jean-Philippe Marcotte et Monique Parent, pour leur précieuse contribution.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.