Publicité

16 juin 2020 - 18:18 | Mis à jour : 18:33

Le 27 juin et le 4 juillet

Festivoix coprésente deux soirées de rencontres d'artistes, musicales et intimistes

Par Salle des nouvelles

Le FestiVoix de Trois-Rivières, la Corporation des Évènements de Trois-Rivières et Culture Trois-Rivières s'unissent pour proposer deux rendez-vous uniques entre des artistes chéris du public, qui pour l’occasion, se raconteront et se partageront leurs répertoires respectifs le temps de deux rencontres intimistes diffusées en direct sur le web.
 
Le concept de la série Rencontre, présentée par Desjardins, offrira une formule en toute complicité offrant un lien privilégié entre les fans et les artistes, parsemée d’histoires de tournées, d’anecdotes, de confidences et surtout, de musique.
 
Le temps de deux soirées
 
« Malgré la situation exceptionnelle qui aura bouleversé le milieu artistique au cours des dernières semaines, la culture a su se frayer un chemin pour maintenir son rythme de vie, mais différemment », assure de son côté Mélanie Brisebois, directrice des arts de la scène, Culture Trois-Rivières
 
Le samedi 27 juin à 21 h, place à une rencontre entre Cœur de Pirate et Marie-Mai. Pour une très rare occasion, ces deux grandes dames de la musique québécoise se rencontreront musicalement et se livreront sur différents aspects de leurs vies le temps d’une soirée diffusée en direct sur le web au coût de 19,15 $ (taxes et frais de service inclus). La rencontre sera disponible pour achat pendant 30 jours suivant la date de diffusion.

Puis, le samedi 4 juillet à 21 h, trois des plus prolifiques auteurs-compositeurs les plus influents de leur génération, Louis-Jean Cormier, Patrice Michaud et Vincent Vallières, se rencontreront en direct sur le web au coût de 16,15 $ (taxes et frais de service inclus). Cette rencontre jumellera anecdotes et musique et sera disponible pour achat elle aussi durant 30 jours suivant la date de diffusion.
 
Afin de mettre en images et de capter le meilleur de l’essence même de ces artistes, les trois organisations ont fait au réalisateur Jean-François Blais, qui a mis son talent au profit de populaires émissions télévisées telles : La Voix, En direct de l’Univers et plusieurs concerts de la Fête nationale du Québec.
 
L'Union fait la force
 

Ces rencontres musicales uniques ont été orchestrées de pair entre trois organisations culturelles phares de Trois-Rivières soit : Le Festivoix, Culture Trois-Rivières et la Corporation des Événements de Trois-Rivières.

« En ces temps plus difficiles, ce fut un bonheur de collaborer et de partager notre savoir-faire en travaillant conjointement avec la Corporation des Évènements de Trois-Rivières et Culture Trois-Rivières afin de proposer un projet dynamique et innovant qui démontre bien la créativité de nos organisations, explique Thomas Grégoire, directeur général du FestiVoix de Trois-Rivières. Cette créativité s’exprime dans la formule proposée qui est plus qu’un spectacle virtuel traditionnel, à la fois au niveau artistique mais également au niveau du mode de visionnement. »

« À la lumière des dernières semaines, durant lesquelles la culture a dû se renouveler, il allait de soi de s’allier avec deux piliers des arts et du divertissement ; Culture Trois-Rivières et le Festivoix afin de créer un projet unique permettant aux Québécois de connecter autrement avec leurs artistes », raconte de son côté Steve Dubé, directeur général de la Corporation des Évènements de Trois-Rivières.

 
 
» Les billets pour ces deux rencontres musicales seront en vente à compter du 16 juin 2020 à 11h au coût de 19,15 $ (taxes et frais de service inclus) pour la rencontre entre Marie-Mai et Cœur de Pirate et de 16,15 $ (taxes et frais de service inclus) pour la rencontre entre Louis-Jean Cormier, Patrice Michaud et Vincent Vallières. Les billets sont disponibles pour achat en ligne au www.amphitheatrecogeco.com.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.