Publicité

11 avril 2020 - 18:00

COVID-19

L'édition FestiVoix 2020 reportée à 2021

Par Salle des nouvelles

C’est à contrecœur que l'équipe du FestiVoix a annoncé qu’à la lumière des développements récents entourant la pandémie de la COVID-19, l'édition 2020 sera annulée et reportée sa 27e édition à l’année prochaine, du 25 juin au 4 juillet 2021.

« La situation de force majeure que nous vivons actuellement a rendu cette décision inévitable, a expliqué la direction. En premier lieu, afin de protéger la santé ainsi que la sécurité de tous nos festivaliers, équipes, partenaires, bénévoles et artistes, mais également compte tenu que la situation actuelle ne nous permet pas de mettre en place les prérequis nécessaires à la tenue de l’événement et à la poursuite de nos activités habituelles. »

Les passes 2020 valides pour 2021

L'équipe est présentement en discussion avec plusieurs artistes faisant partie de la programmation 2020 afin de reporter leurs spectacles en 2021 et les discussions sont à ce jour positives.

Les détenteurs de droits d’entrée, sont assurés que ceux-ci demeureront valides pour l’édition 2021: ils sont donc invités à les conserver.

Pour ceux qui souhaiteraient un remboursement, vous serez informés au cours des prochaines semaines des options qui s’offriront à vous, que vous ayez acheté vos droits d’entrée via notre site web ou un de nos points de vente.

Au cours des prochains mois, l’équipe du FestiVoix, en collaboration avec ses partenaires et en respectant les directives de la santé publique, à assuré qu'elle mettra à profit toute sa créativité pour développer des projets afin de poursuivre sa mission d’offrir la culture accessible à tous, ainsi qu’à réaliser différentes initiatives pour soutenir sa communauté conformément aux valeurs de notre organisation.

« Prenez soin de vous, respectez les consignes gouvernementales et n’hésitez jamais à consommer local et à écouter de la musique québécoise sans modération », conclut l'équipe.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.