Publicité
4 février 2020 - 12:00

Un vernissage sous le signe de la reconnaissance

Le photographe Patrick Lizotte s’expose au profit de la Fondation InterVal

Par Salle des nouvelles

C’est sous le signe de la reconnaissance que s’est déroulé le vernissage de l’exposition "D’un intervalle à l’autre" du photographe trifluvien Patrick Lizotte, le 30 janvier dernier, au Centre de formation professionnelle Bel-Avenir.

Regroupant une quarantaine d’œuvres photographiques, l'exposition proposait une incursion dans le parcours aux nombreuses frontières de l’artiste globe-trotter. Lors du vernissage, Patrick Lizotte s’est livré sur sa passion toujours aussi présente malgré deux traumatismes crâniens subis en 2002 et 2019. « Si j’ai le bonheur de pouvoir faire ce que j’aime, c’est grâce au soutien reçu tout au long de ma réadaptation », a-t-il souligné.

Cet événement avait d’ailleurs pour but de souligner l’apport majeur des intervenants du Centre de réadaptation en déficience physique (anciennement connu sous le nom Centre de réadaptation InterVal) du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) à la suite de deux accidents. En ce sens, une partie des profits recueillis par la vente des photos sera remise à la Fondation InterVal sans qui la réalisation de ces images n'aurait pas été possible.

Certaines photos exposées au Centre de réadaptation en déficience physique de Niverville

De son côté, Roxane Lemay, directrice de la Fondation InterVal, est très reconnaissante de cette initiative: « Chaque année, grâce à de telles initiatives, la Fondation est fière de pouvoir remettre des fonds au CIUSSS MCQ permettant l’achat de différents équipements spécialisés de réadaptation qui améliorent grandement l’autonomie et la qualité de vie des enfants et des adultes ayant une déficience physique de la région ».

Le CIUSSS MCQ s'est dit "heureux d’avoir contribué à cet événement qui témoigne du chemin parcouru et de la détermination de l’un de ses usagers". Certaines œuvres de Patrick Lizotte seront exposées au Corrid’Art du Centre de réadaptation en déficience physique de Niverville. Créé en 2010, cet espace d’exposition d’œuvres réalisées par nos usagers permet de promouvoir l’art et de valoriser leurs différents parcours de vie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.