Publicité
4 janvier 2020 - 09:00

Sur le thème "La royauté est dans le pré"

Le 51e Couronnement du Carnaval de Gentilly aura lieu samedi 11

Par Salle des nouvelles

Qui, épaulée de son Intendant respectif, parmi l’énergique Audrey, l’enthousiaste Justine, la douce Karolie ou la joviale Amélia, sera élue Reine de la 51e édition du Carnaval de Gentilly ? Après la pause méritée du temps des Fêtes, voilà que les festivités du Carnaval de Gentilly reprennent de vive allure, lors d’une soirée qui se veut drôle et divertissante.

À preuve samedi 11 janvier prochain dès 20h, à la salle Yvon-Guimond, la tenue, en collaboration avec la Caisse Desjardins Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne, du 51e Couronnement au cours duquel seront aussi tirés les neuf billets chanceux (sept prix de 100$ + un de 300$ + un de 1 000$) parmi les 3 000 vendus par ces mêmes Duchesses et Intendants.

Le thème de la soirée "La Royauté Est Dans Le Pré", inspiré de l’émission télé bien connue, laisse deviner un couronnement bon enfant et simple, ce que confirment les organisateurs en posant la question : qui a dit que chic et rustique ne faisaient pas bon ménage ? On peut dès lors penser que le couronnement de ce nouveau Couple Royal nous fera passer une savoureuse soirée, d’autant que le trio Nelson Voyer se chargera de réchauffer l’ambiance musicale.

Cette toute première activité carnavalesque et populaire de 2020 promet d'attirer de nombreux citoyens, non seulement pour s'amuser mais aussi pour "être témoin, disons-le, du léger et normal stress que doivent éprouver Audrey, Justine, Karolie et Amélia…", comme ont laissé entendre les organisateurs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.