Publicité
31 décembre 2019 - 10:00

Dans les anciens locaux du défunt resto-bar le Manhattan

Le Studio 54, nouveau nightclub trifluvien, ouvre ses portes ce soir

Par Salle des nouvelles

Le visage du nightlife sera quelque peu transformé au centre-ville de Trois-Rivières grâce à l'ouverture du nouveau nightclub le Studio 54, situé dans les anciens locaux du défunt resto-bar le Manhattan. Le projet ouvrira ses portes ce soir, pour la soirée du Réveillon.

En plus de bonifier l’offre de divertissement au centre-ville et de créer une vingtaine de nouveaux emplois, le projet sera une salle multifonctionnelle du dimanche au jeudi, en location. Une terrasse fait également partie du nouveau tableau.

En entrant dans l’établissement, les futurs clients trouveront quelque chose de complètement nouveau. Le nouveau DJ booth ou espace DJ a été entièrement réaménagé. D'après la direction, il offrira une meilleure visibilité et permettra aux DJs de s’approcher plus près des gens. De gros investissements ont également été réalisés au niveau de la sonorisation, éclairage et ajout d’écran led, en collaboration avec Impact Son, ce qui plaira sans aucun doute aux amateurs de musique électronique. Banquettes - VIP et un Lounge VIP style moderne avec un service bouteille, viendront compléter la phase des nouveaux changements.

Avec la plus grosse piste de danse entre Québec et Montréal, un service bar, au plancher et VIP et une équipe de sécurité, le Studio 54 mise sur une expérience client remarquable et hors pair. Pour couronner le tout, l’excellente équipe de MB Productions, c’est joint à leur organisation pour diriger les projets à bons ports.

Le décompte d'heures est maintenant commencé pour l’ouverture du Studio 54 ce soir à Trois-Rivières. Il est possible d’en apprendre davantage sur la soirée et sur la programmation 2020 et de suivre l’équipe du STUDIO 54 via la plateforme Facebook.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.