Publicité
1 octobre 2019 - 09:00 | Mis à jour : 13:41

Fête

Halloween débarque sous forme de jeux d'évasion à la Vieille prison

Par Salle des nouvelles

Défi-Évasion, une société québécoise spécialisée dans les jeux d'évasion immersifs, offrira un parcours dans l’un des endroits les plus terrifiants et mystérieux de la province à l’occasion de l’Halloween : la Vieille prison de Trois-Rivières (Musée Pop). 

Deux parcours selon l'âge

Le parcours intitulé Les condamnés de la Vieille prison mettra en scène, outre le décor lugubre de la prison, différents personnages issus de l’imaginaire carcéral : gouverneur taxidermiste, cuisinier carnivore, directeur dérangé et médecin déstabilisant, qui exploiteront chacun un secteur différent de la prison. Cette version 16 ans et plus promet des défis corsés et inquiétants, où les participants devront aller à la rencontre des quatre personnages et résoudre les énigmes pour réussir leur évasion, pour un coût de 25 $ (taxes et frais en sus).

Une version du parcours s’adressant à une clientèle de 16 ans et plus sera présentée en soirée, les 11, 12, 13, 18, 19, 25, 26, 31 octobre ainsi que les 1 et 2 novembre. Les horaires des départs sont les suivants: 18 h 30, 19 h 45, 21 h et 22 h 15.

Les familles (avec des enfants dès l’âge de 9 ans) auront droit à une version adaptée du même parcours, au cours de la fin de semaine précédant Halloween, en journée. Défi-Évasion attendra donc petits et grands pour un jeu d’évasion que toute la famille n’est pas près d’oublier au coût de 15 $ (taxes et frais en sus) les 26 et 27 octobre aux horaires suivants: 13 h, 14 h 15 et 15 h 30.

Le parcours, d’une durée d’une heure, pourra accueillir sept groupes de six personnes à la fois. Il n’est pas nécessaire d’être un groupe pour réserver (les participants seront jumelés).

Les réservations sont obligatoires via le site. Pour plus d'informations, écrire à l'adresse [email protected]  ou téléphonez au 581 450-defi (3334).

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.