Publicité
29 juin 2019 - 15:56

Deuxième exposition artistique de la saison

Les œuvres de la joaillière Judith Picard et de la mosaïste Roxanne Campeau au Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac

Par Salle des nouvelles

Le Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac est fier d’accueillir en ses murs les œuvres de la joaillière Judith Picard et de la mosaïste Roxanne Campeau, pour la deuxième exposition artistique de la saison. 

Résidentes de Saint-Élie-de-Caxton, les deux artistes présentent une exposition réalisée en collaboration sur le thème de la rivière. Il s’y conjugue avec art et originalité les matériaux bruts et les pierres semi-précieuses, pour former des œuvres au caractère unique. Du bijou à l’œuvre murale, l’exposition convie les visiteurs à une expérience inédite par laquelle les artistes offrent un second souffle et une nouvelle vie à des objets hétéroclites qui, juxtaposés avec la céramique et certains métaux (comme le cuivre et l’aluminium), transportent la banalité du quotidien dans le monde idéalisé de l’art contemporain. S’inspirant du scintillement de l’eau et des jeux de lumières, elles réussissent à créer une « poésie de la matière » dont le charme réside dans le détail de la composition. 

Leurs œuvres seront présentées, en libre accès, dans la galerie d’art du logis du meunier jusqu’au 17 juillet 2019, de 10 h à 17 h en juin et 10 h à 18 h en juillet. 

Pour toute information : 819-377-1396 ou [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.