Publicité
23 mai 2019 - 17:03

Participation de l’artiste peintre trifluvienne Caroline St-Pierre au Salon international d’artistes Pool Art Fair Guadeloupe 2019

Quand l’art trifluvien se rend dans les Antilles françaises

Par Salle des nouvelles

Le Port de Trois-Rivières et Guadeloupe Port Caraïbes sont heureux de s’associer pour soutenir la participation de l’artiste peintre trifluvienne Caroline St-Pierre au Salon international d’artistes Pool Art Fair Guadeloupe 2019, qui se déroulera du 14 au 16 juin prochains.

« Je vois cette opportunité comme une ouverture sur l'art international et une occasion d'échanges culturels entre artistes partageant leur vision de l'art actuel. Ce voyage est un tremplin à ma vie d'artiste et une manière de définir ma peinture », a tenu à partager Caroline St-Pierre.

C’est lors de la visite d’une délégation de près de 100 participants dans le cadre du congrès annuel de l’Association internationale Villes et Ports (AIVP) en 2018, que madame St-Pierre avait établi un contact avec le président du Directoire de Guadeloupe Port Caraïbes, monsieur Yves Salaun. Ce premier contact a par la suite mené à une invitation officielle à titre d’artiste d’honneur pour la 10e édition de ce salon d’art, organisé par l’Association Frère Indépendant, et qui met cette année le Canada en vedette. La démarche d’intégration sociétale par la promotion du patrimoine culturel est l’une des clés de la cohésion et du dynamisme initiée par le Port de Trois-Rivières et Guadeloupe Port Caraïbes avec leurs partenaires.

Monsieur Gaétan Boivin, président-directeur général du Port de Trois-Rivières se rendra en Guadeloupe à cette occasion et participera entre autres au vernissage de l’exposition qui se tiendra au terminal de croisières de Guadeloupe Port Caraïbes.

Pour ce périple, l’artiste est également soutenue par Hachem, Groupe Diamond, Voyages Arc-en-Ciel ainsi que Roland Bouchard et fils inc.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.