Publicité

3 décembre 2021 - 14:00

Dans les résidences pour aînés et les organismes communautaires

Une distribution d’eau potable en cours à Shawinigan

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Shawinigan informe la population qu’une distribution d’eau potable a lieu aujourd’hui dans l’ensemble des résidences pour aînés et des organismes communautaires touchés par l’avis d’ébullition préventif de l’eau.

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Shawinigan procède à cette distribution.

« Le conseil municipal s’est assuré d’offrir le soutien nécessaire aux organismes communautaires et aux résidences pour aînés des secteurs touchés. Ainsi, près d’une vingtaine de résidences pour aînés et d’organismes communautaires qui servent des repas, tels que les tablées populaires, recevront de l’eau pour les aider dans la préparation des repas dès aujourd’hui », souligne le maire Michel Angers.

La Ville de Shawinigan rappelle aux citoyens des secteurs Saint-Gérard-des-Laurentides, Shawinigan, Shawinigan-Sud et Lac-à-la-Tortue qu’ils peuvent consommer l’eau de l’aqueduc après l’avoir fait bouillir pendant une minute.

« Il est également possible de se rendre directement au garage municipal, avec vos propres récipients, afin de les remplir. Des robinets extérieurs sont accessibles près de la porte KK. L’avis d’ébullition préventif est actuellement en cours pour une durée indéterminée », précise le directeur général de la Ville de Shawinigan, Me Yves Vincent.

Rappelons que les secteurs Grand-Mère et Saint-Georges ne sont pas visés par l’avis d’ébullition puisque ces derniers sont alimentés par la Station de traitement de l’eau du Lac-des-Piles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.