Publicité

25 mai 2021 - 13:40

Ottawa fait le point sur la campagne de vaccination

20 millions de Canadiens ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La couverture vaccinale des Canadiens contre la COVID-19 a franchi une étape importante vendredi dernier avec plus de 20 millions de personnes qui ont reçu au moins une première dose.

Environ 4 % de la population a reçu les deux doses nécessaires pour être immunisées jusqu’à maintenant et Ottawa attend la livraison de 14 millions de doses d’ici la fin juin.

C’est ce qu’ont indiqué ce matin les autorités fédérales de la santé lors d’un point de presse en compagnie du premier ministre Justin Trudeau, ajoutant que la situation épidémiologique s’améliore encore au pays.

La Dre Tam a notamment indiqué avoir observé une diminution importante et constante dans les tendances de la maladie au cours de la semaine dernière.

5000 nouveaux cas en moyenne ont été observés chaque jour, soit 40 % moins qu’à la mi-avril.

Le nombre de personnes souffrant d’une forme grave ou critique de la COVID-19 a également diminué de 20 % durant la même période.

Le nombre moyen de décès par jour a aussi chuté de 15 %.

Appel à la prudence

Si ces nouvelles sont encourageantes, alors que les restrictions sanitaires s’assouplissent graduellement dans certaines parties du pays, le premier ministre a cependant tenu à rappeler qu’il faut demeurer prudent.

« Le nombre de nouveaux cas doit baisser le plus possible, a souligné Justin Trudeau. On est tous heureux de voir ces mesures diminuées là où on est en mesure de le faire, mais il faut rester responsable. Tout le monde doit continuer de faire sa part, de respecter les consignes locales et de se faire vacciner. »

Signalons que dans tout le Québec, les autorités signalent 346 nouveaux cas et six décès de plus. Il y a 415 hospitalisations, soit une diminution de 9 comparativement à la veille.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.