Publicité

18 mai 2021 - 10:00 | Mis à jour : 10:04

COVID-19

Plus de 50 % de la population vaccinée dans la région

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec confirme que la région a franchi le cap du 50 % de sa population vaccinée avec au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 au cours du dernier week-end.

Au total, 273 488 doses de vaccin ont été administrées en Mauricie et au Centre-du-Québec, dont 12 036 deuxièmes doses.

La vaccination continue de plus belle cette semaine alors que 22 700 plages horaires sont planifiées dans les cliniques de vaccination de masse de la région. Ajoutons à cela la vaccination qui se poursuivra dans les ressources intermédiaires (RI) et ressources de types familiales (RTF), les pharmacies et les entreprises.

Depuis vendredi dernier, la prise de rendez-vous est accessible à l’ensemble de la population adulte. Les personnes adultes n’ayant pas encore reçu une 1re dose du vaccin contre la COVID-19, peu importe sa catégorie d’âge, sont invitées à réserver dès maintenant l’une des 25 000 plages horaires encore disponibles.

Le CIUSSS souhaite aussi rappeler aux gens qui ne peuvent se présenter à leur rendez-vous d'annuler celui-ci au moins 24 heures à l'avance. Cela permet de rendre la plage horaire de nouveau disponible, de vacciner une autre personne et surtout, cela évite toute perte de dose de vaccin.

Couverture vaccinale (en date du 16 mai)

• 70 ans et plus : 92,2 %

• 60-69 ans : 86,5 %

• 50-59 ans : 69,1 %

• 40-49 ans : 46,4 %

• 30-39 ans : 28,8 %

• 18-29 ans : 20,4 %

• 12-17 ans : 1,1 %

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.