Publicité

30 avril 2021 - 10:00

COVID-19

Vaccination : le maire Michel Angers participe à l’effort collectif

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Shawinigan, en collaboration avec le CIUSSS MCQ, souhaite rappeler aux citoyens que la vaccination est l’un des outils les plus efficaces dans la lutte contre la COVID-19.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, a accepté l’invitation du CIUSSS MCQ de participer à titre d’ambassadeur de la campagne de vaccination et a reçu sa première dose de vaccin hier après-midi au site de vaccination à l’aréna Gilles-Bourassa.

« C’est un pas de plus vers le retour à la vie normale », a lancé le maire Angers.

« Tout s’est bien déroulé. J’ai été bien accueilli et le travail du personnel sur place est exemplaire. Dès que vous ferez partie des groupes admis à la vaccination, je vous invite à prendre rendez-vous pour votre vaccin. »

La méthode la plus simple et rapide de prendre rendez-vous est de le faire en ligne au quebec.ca/vaccincovid. Pour ceux et celles qui n’ont pas accès à Internet ou qui éprouvent des difficultés à l’utiliser, il est possible de composer le 1 877 644-4545 pour obtenir du soutien.

Service d’accompagnement et de transport

Un service d’accompagnement et de transport bénévole pour les personnes aînées ou en perte d’autonomie ainsi que pour celles à mobilité réduite est maintenant disponible.

Le service est offert gratuitement, grâce à la précieuse collaboration des centres d’action bénévole. Pour en savoir plus, consultez le site web du CIUSSS MCQ.

Rappelons que le début de la vaccination ne signifiera pas la fin des mesures sanitaires.

Plusieurs mois seront nécessaires pour protéger une part suffisamment importante de la population avec le vaccin. La distanciation physique de deux mètres, le port du masque ou du couvre-visage et le lavage des mains sont des habitudes à conserver jusqu’à nouvel ordre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.