Publicité

26 mars 2021 - 14:00

Les prochaines semaines seront cruciales

La dominance des variants au Québec « inévitable » selon l'INSPQ

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Les variants vont bientôt dominer dans la transmission de la COVID-19 estime l'Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ).

Un communiqué émis par l'INSPQ ce vendredi évalue que les prochaines semaines seront cruciales pour contenir la montée des variants de la COVID-19 au Québec.

Des projections modélisées par l'équipe de Mathieu Maheu-Giroux, épidémiologiste à l'Université McGill et de Marc Brisson de l'Université Laval, confirment que les variants de la COVID-19 (SRAS CoV-2) vont devenir dominants au Québec d'ici le début du mois d'avril.

« Les estimations actuelles montrent que les variants sous surveillance rehaussée connaissent une croissance rapide par rapport aux autres souches du virus. Alors que les souches historiques sont contrôlées par les mesures actuelles, les variants poursuivent leur croissance dans l'ensemble du Québec », explique Mathieu Maheu-Giroux.

Selon les modélisations de ces chercheurs, les variants B.1.1.7 (le plus présent) et B.1.351 vont bientôt représenter plus de 50 % des nouvelles infections de COVID-19 au Québec. Ces variants se propageraient plus rapidement en raison de leur meilleure capacité à se transmettre d'une personne à une autre.

Ces données modélisées de la santé publique confirment ce qui est observé ailleurs dans le monde. En effet, l'INSPQ indique que les variants sous surveillance rehaussée se transmettent environ 40 % plus efficacement comparativement aux autres souches du virus. 

L'effet des variants sur l'épidémie
« L'augmentation des cas de variants sous surveillance rehaussée que l'on constate signifie que le niveau actuel d'application des mesures de prévention est insuffisant pour contenir leur transmission et maîtriser l'épidémie, du moins jusqu'à ce qu'une très grande proportion de la population québécoise soit vaccinée », explique le Dr Gaston De Serres, médecin épidémiologiste à l'INSPQ.

La santé publique qualifie la dominance des variants parmi tous les cas de COVID-19 au Québec comme étant « inévitable ».

Dans ce contexte, le respect des mesures sanitaires et le dépistage-traçage intensif des contacts seront nécessaires pour limiter l'impact des variants sur les hospitalisations et les décès, explique la santé publique,  le temps que la campagne de vaccination produise son effet.

L'INSPQ déclare que les prochaines semaines seront critiques pour ralentir la hausse anticipée des cas, des hospitalisations et des décès ainsi que pour éviter une éventuelle « troisième vague » de pandémie de COVID-19.

Il y a actuellement plus de 4 682 cas cumulatifs de variants au Québec. 

Méthode de modélisation
L'INSPQ utilise une mesure du taux de reproduction effectif du virus appelé le Rt. Il représente le nombre moyen d'individus infectés par une personne avec le virus de la COVID-19 dans une population où certains individus sont immunisés.

Le Rt des variants sous surveillance rehaussée est présentement estimé à 1,31 alors que celui des autres souches du virus est de 0,92. Cela signifie qu'une personne infectée par un variant sous surveillance rehaussée infecte 1,31 personne alors que pour les autres formes du virus, une personne infectée en infecte environ une seule. Un Rt supérieur à 1 signifie que l'épidémie est en croissance.

Données sur la pandémie au Québec

Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, dans les 24 dernières heures, au Québec, font état de :

  • 950 nouveaux cas, pour un total de 306 385 personnes infectées;
  • 288 384 personnes rétablies;
  • 7 nouveaux décès - pour un total de 10 637 décès -, soit :
    • 1 décès dans les 24 dernières heures,
    • 4 décès entre le 19 et le 24 mars,
    • 2 décès avant le 19 mars,
  • 481 hospitalisations, soit une diminution de 15;
  • 115 personnes aux soins intensifs, soit une diminution de 2;
  • 37 698 prélèvements réalisés le 24 mars.

Vaccination

  • 54 951 doses de vaccin administrées dans les 24 dernières heures, pour un total de 1 121 958;
  • 1 380 295 doses reçues au total; 
  • 58 500 doses Moderna ont été reçues. Ces doses sont présentement en transit dans le réseau.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.