Publicité

25 novembre 2020 - 08:30

Une nouvelle campagne de recrutement pour travailler auprès des aînés est aussi lancée

6 nouveaux décès et 66 cas alourdissent le bilan régional

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

6 personnes de plus infectées par le coronavirus ont succombé à la maladie depuis 24 heures dans la région, et la direction de la santé signale 66 nouveaux cas de COVID-19.

Cette augmentation représente pour la Mauricie 28 cas supplémentaires et 38 pour le Centre-du-Québec.

Le nombre de personnes rétablies se chiffre pour sa part à 76.

Le bilan des hospitalisations se situe toujours à 44, dont 6 aux soins intensifs (une augmentation de 2).

Nouvelle campagne de recrutement

Vous avez en vous un désir d'aider? Les personnes âgées ont besoin de vous!

Le CIUSSS vous invite à rejoindre ses équipes qui œuvrent auprès des aînés dans diverses installations de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

L’organisme recherche plus d'une centaine de personnes pour devenir aides de services et vous pourriez être l'une d'entre elles.

Les tâches de cet emploi incluent :

• Distribuer les collations

• Désinfecter les mains des résidents

• Faire les lits et du nettoyage

•Accompagner les résidents dans leurs déplacements

• Aider aux activités de loisir

Aucune formation n'est requise et le salaire offert est de 19,69 $ / heure.

L'horaire de travail est variable selon vos disponibilités.

Pour postuler dès maintenant, rendez-vous au : https://jecontribuecovid19.gouv.qc.ca/Inscription.aspx

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.