Publicité

16 novembre 2020 - 10:00 | Mis à jour : 10:03

La formule proposée répondra aux besoins actuels de se divertir sécuritairement

Le Village québécois d’antan mettra un peu de magie dans le temps des Fêtes

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Alors que les festivités du temps des Fêtes risquent d’être fortement affectées par la pandémie, le Village québécois d'antan (VQA) proposera malgré tout à la population de s'imprégner de la magie de Noël.

En effet, l'édition 2020 du Village illuminé Desjardins se tiendra les 4, 5, 11 et 12 décembre ainsi que du 18 décembre au 2 janvier inclusivement (fermé le 25 décembre et le 1er janvier), de 18 h à 22 h.

« Nous croyons que la formule proposée cette année répond tout à fait aux besoins actuels de la population de se divertir sécuritairement. Nous sommes là pour offrir des moments d'enchantement à notre clientèle et nous avons le souci de le faire de façon à préserver la santé et la sécurité de tous », indique Guy Bellehumeur, directeur général du VQA.

Les mesures sanitaires en vigueur seront donc rigoureusement respectées. De ce fait, la visite sera centrée sur l'extérieur, ce qui permettra aux visiteurs de s'émerveiller dans un décor enchanteur constitué de plus 25 000 lumières scintillantes.

Soyez sans crainte : des foyers extérieurs seront disponibles pour se réchauffer lorsque le temps se montrera particulièrement frisquet.

De plus, la beignerie et le magasin général seront ouverts pour la vente de produits divers, dont des boissons chaudes et les fameux bonbons aux patates.

Par ailleurs, si vous vous demandez comment le VQA compte divertir les familles, sachez que certains personnages emblématiques seront présents sur les lieux afin d’aider petits et grands à résoudre une enquête concernant les lutins taquins.

Un cadeau de Desjardins

« Grâce à la confiance de nos milliers de membres, notre coopérative est heureuse d’avoir l’opportunité de s’associer à nouveau au Village illuminé Desjardins, cette activité féérique qui permet aux petits et aux grands de s’émerveiller pendant la période des Fêtes, déclare Paul Gagné, directeur général de la Caisse Desjardins de Drummondville.

Évidemment, considérant le contexte actuel, le Village a dû faire preuve de débrouillardise et de créativité afin d’adapter l’expérience des visiteurs et d'offrir tout de même des souvenirs mémorables à ces derniers.

En soutien aux efforts déployés par le VQA, le partenaire principal de l'événement offrira donc des tours de carriole aux visiteurs, et ce, tout à fait gratuitement.

« C’est notre façon d’ajouter une touche de magie et de faire une différence auprès des familles. Bonne visite et joyeuses fêtes », conclut monsieur Gagné.

Repas du temps des Fêtes

Dans un autre ordre d’idées, il sera possible de commander un repas traditionnel des Fêtes auprès du VQA. Bien qu’aucune nourriture ne pourra être servie directement sur place, l'organisation offrira des boîtes repas que les gens pourront réserver et venir chercher à la billetterie.

Il suffira de préparer le repas selon les instructions fournies dans la boîte pour régaler tout le monde avec d’exquises saveurs d’antan.

Le menu complet des boîtes repas est disponible dans le site Web du VQA.

Nouveau du côté de la billetterie

Cette année, il sera bien entendu possible de se procurer un billet journalier, mais le VQA proposera également une passe de saison, comme celle qu'il offre habituellement en été.

Dès la deuxième visite, cette option devient plus avantageuse. Voilà qui devrait charmer les marcheurs friands de panoramas féériques.

D'ailleurs, les promeneurs de la Rivia pourront accéder au VQA directement à partir de celle-ci. En effet, la crèmerie qui relie le site à la promenade constituera un deuxième point de vente pour les billets d'entrée.

Pour plus d'information, consultez le www.villagequebecois.com ou téléphonez au 1 877 710-0267

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.