Publicité

12 novembre 2020 - 10:00

La police souhaite les inciter à la prudence dans leurs déplacements

La SQ mène une opération d’envergure visant les conducteurs de véhicules lourds

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Sûreté du Québec tient à informer les usagers de la route qu’elle intensifiera aujourd’hui ses interventions visant les véhicules lourds en Mauricie.

Cette journée d’opération d’envergure vise la sensibilisation et la prévention de tous en matière de conduite avec un véhicule lourd.

L’objectif de cette opération est d’inciter les conducteurs à la responsabilisation et à la prudence dans leurs déplacements et de s’assurer du respect du Code de la sécurité routière.

La conduite non adaptée est l’une des principales causes des collisions mortelles dont les véhicules lourds sont impliqués.

Les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec se joindront aux opérations afin d’apporter leur contribution pour le contrôle des véhicules lourds. Cette collaboration permettra d’intervenir sur l’ensemble des infractions reliées aux véhicules lourds.

Les policiers vont cibler principalement la vitesse, le limiteur de vitesse, le non-port de la ceinture de sécurité et le non-respect de la signalisation en place dans certaines municipalités pour les heures et endroits pour la circulation.

Vitesse meurtrière

La vitesse est l'une des principales causes de collisions sur la route au Québec.

Selon certaines études, une diminution de la vitesse moyenne de circulation de 5 km/h permettrait de réduire annuellement de 15 % le nombre de collisions.

Si chaque conducteur réduisait sa vitesse moyenne, on diminuerait considérablement le nombre de blessures et de décès sur les routes du Québec chaque année :

-12 décès en moins pour une réduction de 1 km/h

-60 décès en moins pour une réduction de 5 km/h

-120 décès en moins pour une réduction de 10 km/h

Les données sont basées sur un total de 400 décès.

Les policiers interviendront en fonction de quatre axes soit l’éducation, la prévention, l’intervention et la communication.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.