Publicité

28 mars 2020 - 17:00

COVID-19

À Nicolet, modules de jeux interdits d’accès dans les parcs et autres mises à jour

Par Salle des nouvelles

La Ville de Nicolet annonce qu’elle empêchera l’accès aux modules de jeux dans les parcs jusqu’à nouvel ordre pour limiter la propagation de la COVID-19. Il est bon de préciser que les espaces verts restent tout de même accessibles, mais les autorités municipales nicolétaines demandent de respecter la distanciation sociale proposée.

Voici d’autres impacts sur les activités nicolétaines :

  • La collecte de RDD prévue la semaine prochaine est annulée. Nous vous demandons de conserver vos déchets domestiques dangereux à la maison jusqu’à un retour normal des activités.
  • La Régie intermunicipale de gestion intégrée des déchets Bécancour-Nicolet-Yamaska nous a informé qu’elle retardait l’ouverture de l’écocentre prévue en avril. Une nouvelle date sera communiquée dès que possible.

Quelles mesures prises jusqu'ici ?

  • Passerelle toujours fermée, respecter l’interdiction d’y aller et d’éviter des attroupements;
  • Il est possible de contacter la Ville au bout du fil au 819 293-6901, (même en télétravail pour plusieurs) les employés contribuent à répondre le plus rapidement possible;
  • La présence de camions incendie est devenue virale. Près de 50 000 personnes ont visionné la vidéo d’encouragement des services d’urgence, dont les pompiers devant l’hôpital du Christ-Roi…Ça va bien aller!
  • Pas de lingette dans la toilette, évitez de bloquer le réseau;
  • Continuez l’achat local, beaucoup de commerces de restauration offrent la livraison ou vous pouvez prendre possession de vos commandes sur place;
  • Vous avez du temps à donner, consultez le site www.jebenevole.ca. En prenant toutes les précautions nécessaires, votre aide sera grandement appréciée;
  • À Nicolet, "on se lave les mains et on se serre les coudes".

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.