Publicité
12 octobre 2019 - 06:00

Rendez-vous de la gastronomie forestière

La Cheffe Karolan Lavoie, grande gagnante du concours culinaire MYCO 2019

Par Salle des nouvelles

Champignons forestiers de la Mauricie ainsi que la Microbrasserie Le Temps d’une Pinte annoncent officiellement que la Cheffe Karolan Lavoie au Le Trou du diable - Broue Pub et Restaurant de Shawinigan est la gagnante du concours culinaire tenu entre 12 chefs et établissements gastronomiques de la Mauricie dans le cadre de MYCO 2019 – Rendez-vous de la gastronomie forestière.

Cette victoire méritée de la Chef Karolan Lavoie s’est concrétisée après la compilation des résultats des trois membres du jury, présidé par le Chef myco-gastronome Fred Chappuis. Les deux autres membres du jury étaient Geneviève Longère, consultante en métier de bouche et  Patrick Lupien, coordonnateur de la Filière mycologique de la Mauricie.

« Félicitations à la cheffe et son équipe qui ont réussi à allier les anecdotes et les comptes reliés à la cueillette des ingrédients du plat concours et à nous faire découvrir à nouveau un plat très savoureux du passé culinaire mauricien! » a déclaré Fred Chappuis, président du jury.

 

La mise en avant de champignons sauvages et autres comestibles forestiers

MYCO en était à sa troisième édition cet automne. Cet événement gastronomique, ayant pris l’affiche du 3 au 6 octobre, a mis en avant-plan les champignons sauvages, les autres comestibles forestiers et les produits agroalimentaires du terroir mauricien par le biais des 13 meilleures tables de la région.

La chef gagnante se mérite un séjour thématique « Pêcheur et bonne fourchette » à la Seigneurie du Triton en Haute Mauricie. Le périple débutera par un voyage en train dans les paysages forestiers de la Mauricie jusqu’à la pourvoirie où gastronomie, activités et plaisirs seront au rendez-vous.

Les chefs se sont connectés au passé culinaire de la région « Plusieurs chefs nous ont mentionné avoir été surpris du choix du plat imposé pour le concours, mais qu’après quelques recherches, ils ont été vite inspirés par l’opportunité de revisiter un plat typiquement mauricien rappelant les soupers festifs en famille! » a conclu Patrick Lupien.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.