Publicité
27 juillet 2019 - 09:00

Ville de Bécancour

Fonctionnement des stationnements municipaux au quai de Sainte-Angèle et au site de la Petite Floride

Par Salle des nouvelles

La Ville de Bécancour a statué sur l’utilisation des stationnements municipaux étant situés à l’entrée du quai de Sainte-Angèle, au coin de l’avenue des Nénuphars et de la route 132, et  au site de la Petite Floride en période estivale. 

Pour des raisons liées à la sécurité et au fort achalandage à proximité de l’entrée du quai de Sainte-Angèle, l’utilisation du stationnement municipal non payant, situé à cette intersection, est uniquement pour les voitures depuis le 27 juin 2019, et il en restera ainsi. 

Les véhicules ayant une remorque à bateau ou étant surdimensionnés auront donc ces options pour se stationner à proximité du quai : 

1- Dans un stationnement gratuit, disponible à la cour arrière du Mont-Bénilde (rue des Pensées); 

2- Dans un stationnement payant, chez le commerçant T.A. entreprise (situé à proximité du quai de Sainte-Angèle au 1075, avenue des Nénuphars).

Le coût de ce stationnement est fixé à 20 $ taxes incluses pour la journée pour les non-résidents de Bécancour et sera gratuit pour les résidents de Bécancour sur preuve de lieu de résidence. 

Au site de la Petite Floride, dorénavant pour les non-résidents uniquement, les véhicules ayant une remorque à bateau ou étant surdimensionnés devront défrayer afin de se stationner. Le coût de ce stationnement sera de 20 $ taxes incluses pour la journée. Un préposé au stationnement sera sur place durant la saison estivale pour appliquer cette réglementation.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.