Publicité
31 mai 2019 - 16:45

Nomination du Conseil des ministres du Québec

M. Sylvain Gagnon accède au poste de juge au Tribunal administratif du travail

Par Salle des nouvelles

À l’emploi de l’Université du Québec à Trois-Rivières depuis 2011 à titre de directeur du Service des relations de travail, M. Sylvain Gagnon accède au poste de juge au Tribunal administratif du travail. La nomination de M. Gagnon a été rendue publique par le Conseil des ministres du Québec lors de la séance du 29 mai.

Membre du Barreau du Québec, M. Gagnon est détenteur d’un baccalauréat en droit civil et en common law de l’Université McGill (2000) et d’un baccalauréat de science politique de l’Université Laval (1996). En plus d’avoir occupé ses fonctions à l’UQTR, il a été avocat en droit du travail à la Fédération des Cégeps (2007-2011) et avocat pour les cabinets Heenan Blaikie (2004-2006) et Lavery de Billy (2001-2004).

D’ici la nomination d’une nouvelle ressource à la direction du Service des relations de travail de l’UQTR, les dossiers qui étaient sous la responsabilité de M. Gagnon seront traités par M. Éric Hamelin, directeur du Service des ressources humaines.

La direction de l’UQTR est fière de cette nomination et remercie chaleureusement M. Gagnon pour l’excellence des services rendus au cours des dernières années.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.