Publicité

8 juillet 2021 - 10:00

Une partie à domicile

Une victoire pour les Cascades de Shawinigan

Par Catherine Deveault

Lors de la partie d’ouverture de la saison, le Cactus de Victoriaville avait vaincu les Cascades à domicile, cette fois à Shawinigan, ce sont les locaux qui ont pris leur revanche l’emportant par la marque de 9 à 3.

Les visiteurs se sont inscrits les premiers au pointage dès la manche initiale sur le simple productif de Pier-Olivier Dostaler. À la manche suivante, le Cactus double son avance sur le coup sûr de Martin Bernard. Face au partant du Cactus Pierre-Olivier Marcoux, les Cascades amorcent leur remontée à la fin de cette manche, sur la claque en solo de Steve Brown.

Par la suite, Ismaël Ballard pousse un coéquipier au marbre avec un double pour créer l’égalité à 2 partout. L’impasse n’aura duré qu’une manche puisque les Cascades ont montré la porte de sortie à l’artilleur du Cactus, produisant avec les simples consécutifs de Brown et de Michel Dagenais.

Dagenais remet ça en quatrième manche avec un circuit de trois points qui offre aux siens une priorité de 5 points. En sixième manche un roulant de Raphaël Gladu et un double de Vincent Bourget complète le pointage pour Shawinigan. Le Cactus reprend vie quelque peu sur le double de Yan-Éric Tremblay qui fait compter un troisième point en fin de match pour Victoriaville.

Venu en relève pour Jean-Félix Proulx, Matthew Rusch a terminé la rencontre lançant les trois dernières manches pour inscrire le sauvetage. Proulx récolte ainsi la victoire lui qui aura œuvré pendant quatre manches accordant deux points et six coups sûrs à l’adversaire. Pierre-Olivier Marcoux encaisse le revers du côté des visiteurs.

Les Cascades disputeront une partie vendredi soir face aux Blue Sox de Thetford Mines.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.