Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 mars 2018 - 08:44

Les Aigles convainquent un voltigeur d'expérience

Par Salle des nouvelles

Les Aigles de Trois-Rivières se sont entendus avec Alberth Martinez. Le voltigeur de 27 ans, qui a disputé pas moins de 682 matchs dans le réseau des Padres de San Diego dont 253 au niveau AA, est le troisième joueur vétéran vénézuélien sous contrat après son bon ami Yender Caramo et le Trifluvien d’adoption Javier Herrera.
 
Depuis 2010 dans baseball affilié, il a maintenu une moyenne au bâton de 0.263, réussi 135 doubles et produit 291 points. Pendant l’hiver, il s’aligne avec les Navegantes del Magallanes dans son pays natal. Présentement, il montre une moyenne au bâton de 0.274 et une fiche de 13 doubles, six circuits ainsi que 40 points produits en 55 matchs. Il est d’ailleurs le coéquipier de l’ancien Expos, Endy Chavez.
 
« Alberth est un joueur extrêmement talentueux et il possède tout un curriculum vitae pour un vétéran dans la Ligue Can-Am. Nous pourrons l’employer partout dans l’alignement des frappeurs, car il est en mesure d’effectuer de bons contacts en plus de soutirer plusieurs buts sur balles», mentionne Stanton qui avoue avoir très hâte d’apercevoir Martinez arborer les couleurs de l’équipe. 
 
Au cours de son passage de huit saisons dans le baseball affilié, il a participé à 16 parties lors des camps d’entrainement des ligues majeures. Il a maintenu une moyenne au bâton de 0.267 et peut se vanter d’avoir frappé deux circuits.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.