Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 décembre 2017 - 08:56

Récolte de 3 médailles pour les patineurs de la relève!

Par Salle des nouvelles

Compétition interrégionale
Dix patineurs représentaient le CPVTR, lors de la 2e compétition interrégionale qui avait lieu à Sherbrooke. Deux patineurs du groupe se sont particulièrement démarqués, lors de cette compétition. Tai Massicotte (Groupe 4) a remporté la médaille d’argent alors que Simone Aubin (Groupe 2) a remporté la médaille de bronze.
 
Chez les autres patineurs présents, Alexis Bélanger (groupe 1) a bien fait et il a terminé, tout juste au pied du podium, au 4e rang. Du même groupe, William Gagné a terminé au 10e rang et François Abel au 13e rang. Du côté du groupe 2 masculin, Louis-Simon Trudel a terminé au 14e rang.
 
Chez les filles, Érika Joly et Clémence Brunelle (groupe 1) terminent respectivement au 8e et au 9e rang. Au groupe 2, Alyssia Cloutier et Gabrielle Hamel terminent, quant à elles, au 7e et 8e rang.
 
Longue piste régionale
Ce week-end, deux patineuses de Trois-Rivières participaient à la Compétition régionale longue piste #1 à Sainte-Foy.
 
Ariane Joly et Justine Joly (9 ans) ont bien fait dans leur catégorie d’âge. Ariane a terminé la journée en montant sur la 2e marche du podium alors que sa sœur, dans le même groupe, a terminé au 5e rang.
 
À surveiller
Deux compétitions importantes sont à surveiller ce week-end.
 
Dans un premier temps, la 2e tranche de la compétition hybride en patinage de vitesse longue piste, à l’Anneau de glace Gaétan Boucher de Sainte-Foy. Cinq patineurs de Trois-Rivières tenteront d’obtenir leur laissez-passer pour les Championnats canadiens longue piste par catégorie d’âge.
 
Le 2e événement à surveiller aura lieu au Saguenay, alors que les 3 patineurs de la région participeront aux Championnats canadiens juniors sur courte piste.
 
Ces deux derniers événements viendront clore les dernières activités de l’année 2017.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.