Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 novembre 2017 - 09:42 | Mis à jour : 09:51

Clémence Brunelle remporte l'or à la première compétition interrégionale

Par Salle des nouvelles

La première compétition interrégionale de la saison avait lieu ce week-end à Saint-Hyacinthe. Cent treize patineurs brisaient la glace dont onze patineurs du CPVTR Les Élans.
 
Au groupe 2 féminin, Clémence Brunelle (10 ans) a connu une journée parfaite terminant première sur toutes les distances et récoltant du même coup sa première médaille d’or de la saison. Du même groupe, Alyssia Cloutier (10 ans) a terminé en 5e position alors que Simone Aubin (11 ans) et Gabrielle Hamel (10 ans) ont pris respectivement la 7e et la 10e position.
 
Deux patineurs du CPVTR Les Élans avaient réussi à se hisser au groupe 1. Alexis Bélanger a pris le 4e rang (groupe 1 masculin) alors qu’ Érika Joly (11 ans) a terminé au 6e rang (groupe 1 féminin).
 
Enfin, Zachary Tardif (groupe 2) et Louis Simon Trudel (groupe 3) ont pour leur part terminé au 5e rang de leurs groupes respectifs alors qu’au terme de la compétition, Tai Massicotte (groupe 4) a pris le 7e rang , William Gagné (groupe 1) le 9e rang et François Abel (groupe 1) le 14e rang.
 
« Pour une première compétition, je suis très satisfait de mes athlètes ! Ils avaient une attitude de vrais champions et ça, c’est le secret de la réussite ! Une belle saison très prometteuse s’annonce pour le CPVTR ! » soulignait fièrement Louis-Étienne Bellavance entraineur du CPVTR.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.