Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Il y a 34 ans

Polytechnique: hommage aux 14 femmes victimes de la tuerie du 6 décembre1989

durée 09h00
6 décembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Comme à chaque année, Polytechnique Montréal rendra hommage en ce 6 décembre aux 14 jeunes femmes qui ont été assassinées en cette date 34 ans plus tôt, en 1989.

Les drapeaux devant le pavillon principal de Polytechnique sont en berne, jusqu’au crépuscule. 

Un dépôt de gerbes de roses blanches a été prévu devant la plaque commémorative de Polytechnique par des représentants de l’établissement et des associations étudiantes. Le grand public est invité à se recueillir devant la plaque qui est située près de l’entrée des étudiants.

Des rubans blancs seront distribués à l'Université de Montréal et la tour centrale du pavillon Roger-Gaudry sera illuminée en guise de commémoration. 

Entre-temps, l’Association étudiante de Polytechnique et PolyPhoto présenteront une exposition en hommage aux 14 victimes de la tuerie, dans le tunnel reliant le pavillon principal aux pavillons Lassonde.

Et à 17h10, à l’heure où les premiers coups de feu ont été tirés le 6 décembre 1989, 14 faisceaux illumineront le ciel au-dessus du Mont-Royal. Ils seront allumés un à la fois, à quelques secondes d’intervalle, à l’appel du nom des 14 victimes.  L’événement sera diffusé en direct sur les comptes de médias sociaux institutionnels de Polytechnique Montréal.

La population est aussi invitée à se recueillir à la Place-du 6-Décembre, un parc nommé en mémoire des 14 femmes assassinées. Le lieu situé à l’angle de la rue Decelles et du chemin Queen-Mary veut rappeler les valeurs fondamentales de respect et condamner toutes les formes de violence à l’encontre des femmes. On peut y observer l’œuvre intitulée «Nef pour quatorze reines».

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a laissé savoir qu’il assistera à une vigile organisée en hommage aux victimes, à 16h45.

Douze des 14 femmes assassinées étaient des étudiantes en génie; elles étaient âgées de 20 à 29 ans. Une autre, qui avait 31 ans, étudiait en sciences infirmières et l’autre victime était une employée au service des finances âgée de 25 ans.

Les victimes sont Geneviève Bergeron, Maryse Laganière, Hélène Colgan, Maryse Leclair, Nathalie Croteau, Anne-Marie Lemay, Barbara Daigneault, Sonia Pelletier, Anne-Marie Edward, Michèle Richard, Maud Haviernick, Annie St-Arneault, Barbara Klucznik-Widajewicz et Annie Turcotte.

Jean-Philippe Denoncourt, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Rapport de Banques alimentaires Canada: le taux de pauvreté serait sous-estimé

Le taux de pauvreté serait sous-estimé au pays, selon un rapport de Banques alimentaires Canada publié mardi. Banques alimentaires Canada estime que «le taux de pauvreté officiel du Canada ne donne pas une image complète de la faim et de l'insécurité alimentaire» au pays. L'organisation avance que 25 % des Canadiens auraient un niveau de vie ...

Hausse marquée à la DPJ des signalements pour exposition à la violence conjugale

Le nombre de signalements reçus à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) pour un motif d’exposition à la violence conjugale a plus que doublé en 10 ans, passant d'environ 8000 en 2014 à un peu plus de 17 000 en 2023. Cela représente une hausse de 14,7 % des signalements liés à l'exposition à la violence conjugale comparativement à ...

L'IA pour mieux comprendre la consommation problématique de pornographie

Une équipe internationale de chercheurs dirigée par une professeure de l'Université de Montréal a utilisé l'intelligence artificielle pour identifier des facteurs prédictifs d'une consommation problématique de pornographie. Plus de 70 scientifiques à travers le monde ont ainsi compilé leurs données de recherche pour recenser plus de 700 ...