Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Début de la construction de la maison des aînés de Trois-Rivières

durée 11h47
17 juin 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Les travaux de construction de la maison des aînés et alternative de Trois-Rivières ont été lancés ce matin par la députée de Champlain et ministre responsable de l’Administration gouvernementale, Mme Sonia Lebel.

« Ce projet offrira à la population de la région 96 places en chambre individuelle avec toilette et douche adaptées, dans un milieu de vie à dimension humaine », précise le communiqué gouvernemental.

La maison des aînés et alternative, située au 6, rue Fusey, sera constituée de 8 unités de vie de 12 places chacune. De ces places, 72 seront réservées aux aînés et 24 autres seront destinées aux adultes ayant des besoins spécifiques. Les travaux devraient être terminés d’ici l’automne 2023, indique-t-on.

« Depuis l’annonce de la construction de la maison des aînés de Trois-Rivières en bordure de la rivière Saint-Maurice, dans le Bas-du-Cap, beaucoup de citoyens s’enquièrent de l’avancement des travaux et sont impatients de la voir prendre forme. Aujourd’hui, on leur dit : c’est parti!  Dans quelques mois, de futurs résidents pourront enfin y emménager et y vivre dans toute la dignité qu’ils méritent », déclare Mme LeBel.

Le nombre de places prévues dans ce projet a été déterminé selon une démarche rigoureuse, par un croisement des plus récentes données de la liste d’attente en hébergement avec les projections du nombre de places supplémentaires qui seront requises dans les prochaines années en raison du vieillissement de la population, souligne le communiqué. 

 Cette maison des aînés et alternative s’inscrit dans la démarche de transformation majeure des milieux d’hébergement et de soins de longue durée. Le gouvernement du Québec procède à la construction de quelque 3480 places en maisons des aînés et alternatives sur l’ensemble du territoire, autant en développement qu’en reconstruction, grâce à des investissements de 2,8 milliards $. 

 La Société québécoise des infrastructures agit à titre de gestionnaire du projet. 

« Un tel milieu de vie a été conçu pour rappeler davantage ce qu’est un domicile, notamment grâce à un environnement plus convivial, des espaces intérieurs et extérieurs mieux adaptés aux besoins évolutifs des résidents et de leurs proches, en plus d’être ouvert sur la communauté. Soulignons également l’aspect sécuritaire des lieux, notamment sur le plan de l’application des mesures de prévention et de contrôle des infections en cas d’éclosion », conclut le communiqué.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


30 juin 2022

La Cour suprême confirme l'élargissement de la protection des victimes de viol

La Cour suprême du Canada a confirmé l’élargissement de la loi canadienne sur la protection des victimes de viol apporté par les libéraux il y a quatre ans. Dans un arrêt rendu jeudi à six contre trois, le plus haut tribunal a déclaré que les règles élargies visant à empêcher davantage que le passé d’une présumée victime d’agression sexuelle ne ...

30 juin 2022

Un colloque de trois jours sur la bioéconomie à Trois-Rivières

La bioéconomie québécoise est riche et diversifiée. Intimement liée au développement des régions, elle représente une réelle occasion d’innovation et de création de richesses pour le Québec. Dans une perspective d’économie circulaire et de développement durable, la bioéconomie a tout le potentiel d’offrir des solutions durables à des enjeux ...

29 juin 2022

Un camp de vacances pour favoriser l'intégration des enfants immigrants

Le Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Shawinigan OFFRIRA l’expérience d’une semaine de camp de vacances à 18 enfants issus de familles de nouveaux arrivants résidant à Shawinigan en collaboration avec le Camp de vacances du Lac en Cœur, indique le communiqué de l’organisme « Du 26 juin au 1er juillet et du 31 juillet au ...