Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

DPJ : les signalements grimpent de 13,4% en Mauricie et au Centre-du-Québec

durée 11h33
14 juin 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Le nombre de signalements à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) de la Mauricie et au Centre-du-Québec (MCQ) a augmenté de 13,4 % avec un total de 10 805 signalements, alors que l’année dernière, ce nombre était de 9 531 signalements.

Pour l’ensemble de la province, les directrices et les directeurs de la protection de la jeunesse (DPJ) ont traité 132 632 signalements au cours de l’année 2021-2022, comparativement à 117 904 l’an dernier. Cela représente une augmentation de 12,5 % et une moyenne de 363 situations d’enfants signalées par jour au Québec, soit 40 de plus que l’an dernier.

C’est ce qu’indique le communiqué du bilan annuel des directeurs de la protection de la jeunesse/directeurs provinciaux partout au Québec. En même temps qu’ils soumettent les données annuelles, ils souhaitent donner la parole aux enfants et aux adolescents, les écouter, les mettre à l’avant-plan en tant que premier artisan de leur développement.  

« Comme DPJ, il faut intervenir lorsque la sécurité et le développement d’un enfant sont compromis. Or, si on comprend assez facilement ce qui compromet la sécurité d’un enfant, qu’en est-il de son développement ? », indique le document publié aujourd’hui.

Pour répondre à cette question, les DPJ présentent différents programmes en place au Québec qui ont déjà un réel impact pour soutenir le plein développement des enfants de différents âges dans différents domaines de leur vie. 

« En 2021-2022, une hausse considérable du nombre de signalements est observée. Chaque jour, de plus en plus d’enfants et d’adolescents qui présentent des troubles anxieux ou des difficultés d’adaptation majeures sont en détresse et font face à une réelle souffrance », poursuit le communiqué.  

Les DPJ soutiennent qu’ils désirent être la voix de ces jeunes et faire valoir qu’il y a encore beaucoup à faire. « Pendant la pandémie, les enfants et les jeunes ont montré qu’ils sont forts et résilients », explique-t-on.

Statistiques

Le nombre de signalements retenus dans la province : 43 688. C’est une baisse des signalements retenus de 2,3 % comparativement à l’exercice 2020-2021. La région MCQ a pour sa part connu une hausse de 5,3 % en regard des signalements retenus avec un total de 3 922. 

Les signalements proviennent, encore cette année, en majorité des employés d’organismes publics (QC : 34 % — MCQ : 35,4 %) les proportions n’ayant presque pas bougé par rapport aux années précédentes.  

Le principal milieu de vie des enfants pris en charge par le DPJ est toujours le milieu familial (QC : 53,7 % — MCQ : 53,4 %). On constate encore cette année qu’une plus grande proportion d’enfants demeure auprès d’une personne significative (QC : 14,7 % — MCQ : 16,8 %). 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


4 août 2022

COVID-19 : des équipes de vaccination iront dans les CHSLD et RPA

Aujourd’hui, le directeur de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, est venu faire le point sur la situation de la COVID-19 dans la province. Il a débuté en mentionnant que, selon les données, on remarque la première baisse depuis sept semaines, autant les cas que les hospitalisations. Les absences au travail sont également en baisse. De ...

4 août 2022

Les Canadiens font de moins en moins confiance à leurs médecins

Les Canadiens feraient moins confiance à leurs médecins aujourd’hui qu’avant la pandémie, s’il faut en croire les résultats d’un sondage réalisé pour le compte d’une firme australienne en Australie, au Canada et aux États−Unis. Avant la pandémie, révèle l’enquête dévoilée récemment par Compare The Market, 87 % des Canadiens disaient faire ...

29 juillet 2022

« Vivre avec le virus, ne veut pas dire de vivre comme s'il n'y avait plus »

Le directeur national de la Santé publique, le Dr Luc Boileau, s’est à nouveau présenté devant les journalistes pour faire un point sur la situation actuelle concernant la COVID-19. Il a débuté en mentionnant qu’il y avait eu dans les dernières semaines une augmentation des cas dans les hôpitaux, mais que la majorité s’était présentée pour des ...