Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Conservation des milieux naturels trifluviens

La Fondation Trois-Rivières durable manque de fonds

durée 10h30
14 avril 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

Alors que la Fondation Trois-Rivières durable (3RDurable) était sur une bonne lancée dans ses collectes de fonds, la pandémie a mis à mal les finances de l’organisation vouée à la conservation des milieux naturels trifluviens.

« Pour une troisième année consécutive, la Fondation Trois-Rivières durable n’a pas pu réaliser sa plus grande activité de financement annuelle qui devait avoir lieu le 6 avril dernier à l’Amphithéâtre Cogeco », précise le communiqué de 3RDurable

Les normes sanitaires en vigueur ont empêché ce rassemblement de 200 personnes qui avait pour objectif d’amasser des fonds pour la conservation des milieux naturels trifluviens. Selon l’organisme, c’est au moins 75 000 $ qui n’ont pas pu être investis dans l’acquisition, la protection et l’aménagement des milieux naturels du territoire trifluvien.

L’environnement se dégrade

Les problèmes sont connus : destruction des milieux naturels, dégradation de la biodiversité, concentration des îlots de chaleur, augmentation des émissions de GES et bien plus encore. « Plus que jamais, la Fondation Trois-Rivières a besoin de fonds pour détourner les milieux à haute valeur écologique de ces conséquences causant leur perte en faisant leur acquisition à des fins de conservation », affirme l’organisme.

On explique que la conservation des milieux naturels permet de réduire les îlots de chaleur en favorisant la végétation ; rendre accessible la pratique d’activité physique à proximité favorisant la santé physique et mentale des citoyens trifluviens ; préserver les services écosystémiques rendus ; réduire les émissions de GES liés au transport et de préserver la biodiversité.

Une perte de 75 000 $

« La problématique financière causée par l’annulation de nos derniers soupers-bénéfice ralentit présentement la réalisation de nos projets. Depuis 2020, nous n’avons pas pu faire l’acquisition de nouveaux terrains à des fins de conservation. Les projets sont là, mais attendent du financement. Nous avons besoin de l’aide de notre communauté engagée dans la conservation de son milieu de vie. Nous avons besoin de dons pour qu’on puisse construire ensemble le Trois-Rivières de demain », affirme Cindy Provencher, directrice de la Fondation Trois-Rivières durable.

Lors de son dernier souper-bénéfice, en 2019, la Fondation Trois-Rivières durable avait battu tous ses records en récoltant 14 500 $ durant l’événement. Ce montant avait notamment permis de construire la passerelle dans l’aire écologique de la rivière Millette, un milieu autant apprécié que fréquenté par la communauté.

Devant l’impossibilité de réaliser son événement-bénéfice cette année, la Fondation Trois — Rivières durable a récemment lancé un appel au don nommé « PAS-DE-SOUPER-BÉNÉFICE ». Grâce à la généreuse contribution de quelques donateurs, un montant de 750 $ a été récolté par l’organisme. Du chemin reste à faire pour contrer le manque à gagner de 75 000 $ des dernières années, affirme 3Rdurable.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


SAAQ: la transition informatique implique la suspension de plusieurs services courants

Une transformation informatique qui vise à offrir bientôt des services en ligne simples d’utilisation et sécuritaires à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) est en cours depuis jeudi dernier, jusqu’au 20 février prochain, mais elle implique la suspension de plusieurs services courants. Par exemple, aucun véhicule ne peut être ...

durée Hier 12h17

Québec: minorités visibles sous-représentés chez les dirigeants d'organismes publics.

Un nouveau rapport publié lundi constate que les membres des minorités visibles sont encore sous-représentés dans les postes de direction des organismes publics québécois. La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse constate que les obstacles persistent non seulement pour accéder aux emplois, mais encore davantage pour la ...

27 janvier 2023

FRAPRU: les loyers moins chers sont plus rares dans les régions métropolitaines

Ce sont les logements à plus bas loyer qui sont les plus rares dans les régions métropolitaines du Québec, selon ce qu'affirme le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) qui revient à la charge avec sa demande au gouvernement du Québec d’un financement accru de construction de nouveaux logements sociaux. Le FRAPRU signale que le ...