Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Statistiques 2021 MFFP

Une bonne année pour la chasse en 2021

durée 10h00
31 janvier 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Les statistiques de chasse pour 2021 montrent que ce fut une bonne année pour la récolte d’ours noirs, de dindons sauvages et d’orignaux, indique le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs en dévoilant les résultats annuels aujourd’hui.

« En cette deuxième année de restrictions diverses liées à la pandémie de COVID-19, les chasseurs et les piégeurs québécois ont malgré tout fortement répondu “présents” et les résultats de récolte sont positifs », souligne le MFFP.

Dindon sauvage

La saison de chasse printanière 2021 a attiré un nombre record d’adeptes, avec plus de 21 200 permis vendus, et elle s’est traduite par une récolte semblable à celle de 2020 d’environ 8 400 oiseaux.

Près de 2100 chasseurs ont réussi à prélever deux dindons à barbe, soit un résultat analogue à celui de l’année dernière.

Au printemps, le succès de chasse au Québec s’établit à 30 % pour la récolte d’un premier dindon et à 10 % pour la récolte d’un deuxième.

Pour la seconde année où la chasse d’automne à cette espèce était permise, environ 3 100 chasseurs ont récolté un peu plus de 500 dindons, dont 67 % étaient des femelles.

Ours noir

Le nombre d’adeptes de chasse à l’ours noir a atteint un niveau inégalé en près de 30 ans avec environ 19 900 permis vendus. Amorcée en 2020, cette hausse s’est donc poursuivie malgré l’absence de la clientèle non résidente pour une deuxième année consécutive.

La récolte a été comparable à celle des années passées avec plus de 5 800 ours prélevés, dont 87 % par la chasse et 13 % par le piégeage. La saison printanière demeure de loin la plus prisée avec 92 % de la récolte totale.

Le MFFP continue de suivre avec attention la récolte d’ours noirs au Québec ainsi que l’état de ses populations. Le projet sur la Dynamique des populations d’ours noirs dans un contexte d’aménagement forestier et de changements climatiques se poursuit et prendra fin en 2023.

Orignal

L’orignal demeure l’espèce de gros gibier la plus populaire auprès des chasseurs avec près de 180 000 permis vendus, soit un taux semblable à la saison record 2013-2014.

Avec plus de 25 000 orignaux prélevés, la saison 2021, qui permettait la récolte de femelles adultes dans plusieurs zones de chasse, est comparable aux années antérieures encadrées par des modalités de chasse similaires.

Cet hiver, des inventaires aériens d’orignaux seront réalisés dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de l’Outaouais et de la Mauricie. Ceux-ci permettront d’évaluer les densités et les structures des populations à l’échelle de différentes zones de chasse afin d’assurer une gestion pérenne de l’espèce. De plus, le Ministère travaille en collaboration avec ses partenaires pour élaborer le prochain plan de gestion de l’orignal, dont la mise en œuvre est prévue dès 2024.

L’ensemble des résultats par zone de chasse sont disponibles sur le site Web du Ministère. Il est aussi maintenant possible de consulter, sur une carte interactive, les données pour le dindon, l’ours et l’orignal qui sont accessibles sur le portail gouvernemental de diffusion Forêt ouverte.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


30 juin 2022

La Cour suprême confirme l'élargissement de la protection des victimes de viol

La Cour suprême du Canada a confirmé l’élargissement de la loi canadienne sur la protection des victimes de viol apporté par les libéraux il y a quatre ans. Dans un arrêt rendu jeudi à six contre trois, le plus haut tribunal a déclaré que les règles élargies visant à empêcher davantage que le passé d’une présumée victime d’agression sexuelle ne ...

30 juin 2022

Un colloque de trois jours sur la bioéconomie à Trois-Rivières

La bioéconomie québécoise est riche et diversifiée. Intimement liée au développement des régions, elle représente une réelle occasion d’innovation et de création de richesses pour le Québec. Dans une perspective d’économie circulaire et de développement durable, la bioéconomie a tout le potentiel d’offrir des solutions durables à des enjeux ...

29 juin 2022

Un camp de vacances pour favoriser l'intégration des enfants immigrants

Le Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de Shawinigan OFFRIRA l’expérience d’une semaine de camp de vacances à 18 enfants issus de familles de nouveaux arrivants résidant à Shawinigan en collaboration avec le Camp de vacances du Lac en Cœur, indique le communiqué de l’organisme « Du 26 juin au 1er juillet et du 31 juillet au ...