Publicité

3 décembre 2021 - 15:00

Des projets ont été réalisés vers une communauté plus inclusive

Plan d’action pour les personnes handicapées : Shawinigan dresse un bilan

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Shawinigan profite de la Journée internationale des personnes handicapées pour dresser le bilan des projets réalisés au cours de la dernière année pour bâtir une société plus inclusive.

« Depuis mon arrivée à la mairie, beaucoup d’efforts ont été déployés pour favoriser l’intégration des personnes handicapées à la vie municipale », souligne le maire Michel Angers. Et nous allons continuer en ce sens dans les prochaines années; pas seulement aujourd’hui en soulignant la Journée internationale des personnes handicapées, mais bien par des efforts au quotidien. »

« Dans notre communauté de plus en plus inclusive, nous ne pouvons pas ignorer tous les obstacles rencontrés par les personnes en situation de handicap », ajoute Jacinthe Campagna, conseillère municipale du district de la Cité et présidente de la commission sur les loisirs et la vie communautaire.

« Une de nos priorités est de nous assurer de répondre aux besoins de tous les citoyens, peu importe leur situation. »

Quelques projets réalisés durant l'année

Au niveau du transport en commun, la RTCS a mis en service de nouveaux circuits, qui offrent entre autres une meilleure accessibilité aux cliniques médicales. D’ailleurs, les « planchers bas » des nouveaux autobus, permettant l’accès aux fauteuils roulants, sont utilisés plusieurs fois chaque semaine.

De nouveaux espaces de stationnement réservés aux personnes handicapées ont été aménagés, dont trois sur la 11e Rue, donnant accès à la Coopérative de solidarité et de santé Le Rocher.

Une balançoire adaptée a été installée au parc Val-Mauricie. D’ailleurs, pour améliorer l’accès à certains parcs en été, des toilettes mobiles adaptées y sont installées.

Depuis plusieurs années, la Ville offre un programme d’accompagnement qui vise à favoriser l’intégration au camp de jour régulier des enfants présentant des besoins particuliers. À l’été 2021, cinq moniteurs spécialisés ont été engagés et un coordonnateur spécialisé a été ajouté à l’équipe.

Enfin, la Ville est fière de soutenir le projet J’ai mon appart’, qui a pour but d’offrir des logements à prix modique à des adultes vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. La Ville a donc cédé à l’organisme un terrain dans le secteur Grand-Mère et lui offre un crédit de taxes pour dix ans.

La construction de l’immeuble est d’ailleurs bien avancée et devrait permettre d’accueillir les locataires dès le début de l’année 2022!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.