Publicité

18 juin 2021 - 13:00

« Pédalez pour nos aînés »

Lancement d'un événement-bénéfice pour les aînés

Par Catherine Deveault

Dans le contexte de crise sanitaire, la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (RSTR) innove en présentant le nouvel événement-bénéfice Pédalez pour nos aînés. Afin de créer un mouvement de solidarité envers les aînés de la région, tout en sensibilisant la population à leur réalité et à celle des employés de la santé qui œuvrent à leur bien-être.

Cet événement sportif a pour objectif de recueillir des fonds qui serviront à bonifier concrètement les services et les soins de santé  offerts à nos aînés en établissement. La participation à ce défi cycliste comprend un volet corporatif et un volet famille 

Le volet corporatif se déroulera le vendredi 17 septembre 2021. Les équipes de cyclistes, issus du milieu  de la santé et du monde des affaires, pourront sillonner un trajet de 50 km ou de 100 km reliant des centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) de la région de Trois-Rivières. Tandis que les familles auront tout le mois de septembre pour parcourir à leur rythme 100 km à vélo. 

« Cette activité dédiée à nos résidents est non seulement une grande marque de générosité envers nos aînés, particulièrement en ces temps de pandémie, mais également une opportunité de bonifier et  d'unifier leur milieu de vie. Nous sommes sincèrement reconnaissants de constater la mobilisation des citoyens qui, en participant à ce défi sportif, leur apporteront un soutien indéniable et véritablement apprécié » a mentionné M. Sébastien Rouleau, directeur du programme de soutien à l'autonomie de la  personne âgée, CIUSSS MCQ. 

L’événement répond aux normes sanitaires de la Santé publique en ce qui a trait à la prévention de la  propagation du coronavirus. Les mesures prescrites seront mises en place pour assurer la sécurité des participants et des bénévoles.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.