Publicité

22 avril 2021 - 10:00 | Mis à jour : 10:01

Retraite Québec dévoile son palmarès

Olivia et Liam toujours en tête des prénoms les plus populaires en 2020

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Olivia et Liam arrivent toujours en tête des prénoms les plus populaires au Québec en 2020, dans le palmarès publié par Retraite Québec.

William, qui était en tête de liste depuis plusieurs années, conserve sa deuxième position, derrière Liam.

Noah suit en troisième position, poursuivant sa remontée amorcée l'an dernier, alors que Thomas occupe cette année le quatrième rang, suivi de Leo, en cinquième position.

Notons également le retour de Jacob et d'Arthur dans le top 10, qui s'installent respectivement aux neuvième et dixième rangs des prénoms les plus populaires en 2020.

Quant à Olivia, elle demeure aussi la première place, suivie par Alice et Emma, en deuxième et troisième positions.

Charlie demeure pour sa part au quatrième rang.

Romy fait quant à elle une belle remontée dans le palmarès, pour occuper cette année le neuvième rang.

Notons aussi la hausse de la popularité du prénom Clara, qui gagne deux places et se retrouve en dixième position.

Rappelons que Retraite Québec administre l'Allocation famille (auparavant le Soutien aux enfants), du gouvernement du Québec pour aider financièrement les familles. C'est à partir des données recueillies pour l'administration de cette mesure que la liste des prénoms est établie et publiée chaque année.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.