Publicité

24 février 2021 - 16:00

Inclusion sociale

Point de Rue et la STTR s’unissent pour offrir de la mobilité aux itinérants

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Une entente a été signée entre la Société de transports de Trois-Rivières (STTR) et l’organisme Point de Rue pour favoriser l’inclusion sociale des personnes en situation de rue.

La STTR a offert un don de 10 livrets de billets d’autobus à l’organisme en travail de rue Point de Rue.

Ces billets permettront aux personnes en situation de rue qui fréquentent l’organisme d’avoir accès au réseau de transport en commun de la ville de Trois-Rivières sans frais et en tout respect de leur dignité.

Les livrets ont été remis aux coordinations de l’organisme qui veillent à en faire la distribution lorsqu’un besoin se présente. Ces billets serviront à offrir le déplacement nécessaire pour combler des besoins essentiels et assurer l’accès aux rendez-vous médicaux et aux différents services sociaux.

En contrepartie, les travailleurs et travailleuses de rue de l’organisme assurent une vigie pour offrir le soutien aux personnes en situation d’itinérance qui pourraient occuper les abribus et autres installations de la STTR.

Pistes de solutions

Ainsi, la volonté des deux partenaires est loin d’être répressive, elle vise plutôt à rejoindre ces personnes et à offrir des pistes de solutions immédiates et durables à l’itinérance.

« L’accès aux services de santé et services sociaux demeure un défi pour les personnes en situation de rue de Trois-Rivières de par la géographie de la ville et la centralisation des services hospitaliers au CHAUR. Plusieurs personnes en situation de grande vulnérabilité et de précarité financière demeurent dans les premiers quartiers de Trois-Rivières et se retrouvent ainsi loin des services, dont ceux de Point de Rue situés dans le quartier Saint-Philippe. Ceux-ci doivent parfois choisir entre débourser pour des denrées de base et se rendre à un rendez-vous médical, un traitement ou avoir accès à un service. La générosité de la STTR permettra donc à ces personnes de répondre à leurs besoins et de se rendre à leurs obligations en toute dignité », mentionne Philippe Malchelosse, directeur de Point de Rue.

Éric, un homme de 43 ans qui a trouvé un logement dans le secteur Sainte-Marthe du Cap témoigne de son contentement à l’égard de ce généreux don.

« Grâce à ça, j’ai le sentiment d’enfin pouvoir m’en sortir. Je suis tellement isolé depuis le début de la pandémie je n’ai nulle part où aller, personne avec qui jaser de ma situation, je fais enfin pouvoir sortir de mon isolement et voir des gens. Ça va changer ma vie ! »

« Nous sommes très heureux de soutenir Point de Rue et de combler les besoins de mobilité des personnes en situation itinérance. Cela s’inscrit dans notre volonté d’être inclusif et d’offrir un service accessible à l’ensemble des Trifluviens », explique Charles-Hugo Normand, directeur des communications et des partenariats à la STTR.

Cette collaboration a été établie pour une première année et elle pourra être reconduite par la suite après l’évaluation conjointe des retombées de celle-ci.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.