Publicité

28 janvier 2021 - 09:30 | Mis à jour : 09:41

Ils vont aider à soutenir la population en contexte de pandémie

Isolement et détresse : des étudiants du Cégep de Trois-Rivières contribuent à l'effort collectif

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Pandémie oblige, le département des Techniques de travail social du Cégep de Trois-Rivières a dû revoir les stages des étudiantes et des étudiants de première année qui se réalisaient habituellement en centre d’hébergement (CHSLD).

Ce printemps, le stage de ces étudiantes et de ces étudiants se réalisera auprès de personnes référées par le Centre d’action bénévole, les petits frères, les résidences pour aînés Chartwell, l’Office municipal d’habitation et le CIUSSS MCQ.

Dès la mi-février, les stagiaires effectueront des appels téléphoniques auprès des personnes référées par ces organisations qui acceptent de recevoir un ou des appels de la part d’un étudiant.

Les stagiaires seront formés sur l’intervention téléphonique et seront en mesure d’explorer les besoins et de diriger les personnes vers des ressources du milieu communautaire ou du CIUSSS MCQ.

Les contacts humains étant restreints en raison du confinement, les interventions des stagiaires deviendront précieuses pour les personnes appelées.

Pour Annie Lafontaine, coordonnatrice des stages au département de Travail social, ce projet de stage est une occasion de faire une différence dans le quotidien des personnes confinées par une écoute empathique et une reconnaissance de leurs besoins.

« La beauté du travail social, c'est être en mesure de s'adapter aux nouvelles réalités et d'offrir une réponse adéquate pour soutenir les personnes et les communautés. La force du travail social, c'est l'adaptation et l'innovation », soutient Mme Lafontaine.

Concrètement, les étudiants seront présents au cégep pour effectuer les appels du lundi au jeudi, de 13 h à 16 h.

Le stage est d’une durée de 15 semaines, à raison de 6 heures par semaine. Soixante étudiantes et étudiants de première année y prendront part.

Les stagiaires présents au cégep devront observer des consignes sanitaires strictes et approuvées par la Direction régionale de la santé publique. De cette façon, les étudiants pourront développer leurs compétences tout en réalisant leur stage dans un contexte sécuritaire.

Le CIUSSS MCQ fournira les 20 appareils cellulaires nécessaires à la réalisation de ce projet.

De son côté, la direction de l'enseignement du CIUSSSMCQ est bien heureuse de participer et de travailler conjointement avec le programme Travail social du Cégep de Trois-Rivières pour la mise en place d'un stage qui sera formateur pour les étudiants, qui aura des retombées positives sur la population de la région, et tout cela en contexte de pandémie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.