Publicité

23 novembre 2020 - 16:00

Aucun décès n’est à déplorer

Pandémie : 42 cas et une baisse des hospitalisations dans la région

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Au cours des dernières 24 heures, 42 nouveaux cas de COVID-19 ont été déclarés dans la région, signale le CIUSSS-de-la-Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Cette augmentation représente pour la Mauricie 18 cas supplémentaires et 24 pour le Centre-du-Québec.

Le nombre de personnes rétablies se chiffre pour sa part à 58.

Une baisse de 3 trois hospitalisations, attribuables au secteur des soins intensifs, est observée depuis le dernier bilan.

Ceci porte le compte à 44 hospitalisations, dont 4 aux soins intensifs.

Aucun décès n’est à déplorer.

Luttons contre la stigmatisation

L’annonce d’un résultat positif à la COVID-19 est déjà une mauvaise nouvelle en soi. Il ne faudrait donc pas que la stigmatisation vienne s'ajouter aux malheurs de cette épreuve qui peut apporter son lot de craintes, de culpabilité et de solitude durant l'isolement, souligne le CIUSSS.

Il est important de comprendre que le virus est présent dans toute la région et qu’il peut toucher tout le monde.

Des personnes de tout âge, sexe, origine et corps de métier ont contracté le virus au cours des derniers mois. Il serait donc faux de penser que des groupes de personnes spécifiques puissent être responsables de l'arrivée et de la propagation du virus dans sa communauté.

De plus, plusieurs associent les personnes qui ont contracté le virus à des comportements insouciants. Il ne faut pas oublier que c'est un virus très contagieux et qu’il peut être transmis même lorsque l'on prend des précautions pour se protéger et protéger les autres.

Ainsi, pour faire une réelle différence dans la lutte contre la COVID-19, évitons de juger les personnes ayant contracté le virus et offrons-leur notre support :

• Faisons attention aux mots utilisés pour éviter la création ou l’alimentation de stéréotypes.

• Assurons-nous de partager des informations fiables et fondées pour favoriser la compréhension de tous.

• Soyons solidaires pour faciliter l’application des mesures : organiser des rencontres virtuelles, offrir de faire des commissions pour une personne en isolement, etc.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.