Publicité

10 septembre 2020 - 10:00

À Bécancour, réouverture de l'Aréna et des salles locatives

Par Salle des nouvelles

La Ville de Bécancour a confirmé la reprise des services offerts aux citoyens concernant l’accès à l’aréna Roland-Rheault de Bécancour ainsi que de ses diverses salles locatives présentes dans chacun des secteurs.

Après quelques mois plus calmes, les citoyens pourront de nouveau retourner pratiquer leurs sports, de rencontrer leurs proches ou encore de reprendre leurs activités avec leurs associations respectives à même nos locaux.

Toutefois, quelques modifications sont à prévoir en lien avec les mesures sanitaires à respecter pour accéder aux bâtiments. Notamment, la désinfection des mains des usagers est de mise avant d’entrer dans tous bâtiments municipaux, tout comme le port du masque ou d’un couvre-visage est obligatoire pour les 10 ans et plus. Aussi, en regard des règles entourant la distanciation sociale, la capacité de chaque salle a été réajustée. Un registre des personnes ainsi qu’un autodiagnostic devra être complétés par le responsable de la location.

Les règles spécifiques seront bien indiquées dans le contrat de location lié à chaque bâtiment, afin de permettre aux citoyens de bien s’y retrouver.

La municipalité effectuera une désinfection entre chaque groupe de clients. Il se peut que l’horaire habituel des services soit légèrement modifié, mais cela nous permettra d’assurer la sécurité de tous.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.