Publicité

23 juin 2020 - 06:00

Horaires réduits

La Société acadienne Port-Royal rouvrira ses portes le 8 juillet

Par Salle des nouvelles

La saison estivale de la Société acadienne Port-Royal s’ouvrira le mercredi 8 juillet prochain.

Les normes sanitaires établies par les autorités sont mises en place et l’horaire s’en trouvera réduit. Les visites s’effectueront donc jusqu’au 4 septembre, du mercredi au vendredi de 10 h à 16 h, sur rendez-vous au 819 233-4411 ou à [email protected].

Une salle de classe de l'époque recréée 
 
Les visiteurs pourront ainsi découvrir les nouveautés apportées à l’exposition L’incroyable histoire des Acadiens, qui relate le parcours de ce peuple pas comme les autres depuis l’Acadie (aujourd’hui la Nouvelle-Écosse et le sud du Nouveau-Brunswick) jusqu’à leur arrivée à Bécancour, après la Déportation de 1755, et leur rôle déterminant dans la fondation de Saint-Grégoire et du développement des régions Centre-du-Québec et Mauricie.

Ce voyage dans le temps se poursuivra avec l’exposition Taillée à même l'étoffe du pays qui recrée une salle de classe de l’époque et qui porte sur l‘apport considérable des Soeurs de l'Assomption de la Sainte Vierge, une congrégation qui a été fondée par des filles d’Acadiens. Les visiteurs pourront même éventuellement se découvrir des origines acadiennes comme plus de quatre millions de Québécois.
 
La visite peut se poursuivre sur le périmètre historique de Saint-Grégoire, où se trouvent le moulin à vent, la première école du village, l’église patrimoniale et un circuit pédestre. De même, l’application BaladoDécouverte peut être téléchargée gratuitement pour suivre les pas des Acadiens sur leur terre d’accueil, le circuit se compose de 20 lieux géoréférencés.
 
Le Centre de généalogie demeure fermé au public jusqu’à nouvel ordre, cependant les membres pourront avoir recours aux conseils et aux ressources des responsables du centre par téléphone ou par courriel.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.