Publicité

8 mai 2020 - 06:00

Répartition par MRC et municipalités

COVID-19: La Mauricie compte 45 nouveaux cas

Par Salle des nouvelles

Hier soir, le CIUSSS MCQ présentait un total de 1 466* cas touchés par la COVID-19, soit 45 de plus que la veille: 1 160 en Mauricie et 306 dans le Centre-du-Québec. Alors que le Québec comptait hier soir 35 238 cas, la Mauricie est la 6e région la plus touchée.

Voici le nombre de cas par MRC, jeudi 7 mai au soir:

  • MRC d'Arthabaska : 20 cas

- Victoriaville : 10 cas
- Chesterville, Kingsey Falls, Saint-Cristophe-d’Arthabaska, Saint-Rémi-de-Tingwick, Sainte-Clothilde-de-Horton, Saint-Élizabeth-de-Warwick et Wawick présentent toutes moins de cinq cas.

  • MRC de L’Érable : 1 (à Saint-Ferdinand).
  • MRC Bécancour : 24 (trois de plus) **

- Bécancour : 22 cas (trois de plus)
- Saint-Pierre-les-Becquets affiche moins de cinq cas.

  • MRC Nicolet-Yamaska: 19

- Nicolet : 5 cas.
- Baie-du-Febvre, Grand-Saint-Esprit, Saint-Célestin, Saint-François-du-Lac, Saint-Léonard-d’Aston et Sainte-Eulalie affichent moins de cinq cas.

  • Drummond : 242 (trois de plus)

- Drummondville: 197 cas (cinq de plus)
- Saint-Cyrille-de-Wendover: 13 cas
- Saint-Germain-de-Grantham: 17 cas (deux de plus)
- Durham-Sud, L’Avenir, Notre-Dame-du-Bon-Conseil, Saint-Bonaventure, Saint-Cyrill-de-Wendover, St-Edmond-de-Grantham, Saint-Eugène, Saint-Félix-de-Kingsey, Saint-Guillaume, Saint-Lucien et Wickham affichent moins de cinq cas.

Les mêmes données sont fournies pour la Mauricie: 1160 cas (39 de plus que la veille):

  • MRC du Haut-Saint-Maurice : 0 
  • MRC Mékinac : 60 (deux de plus)

- Saint-Tite: 35 cas (un de plus)
- Saint-Thècle: 9 (deux de plus que la veille)
- Lac-aux-Sables (un de plus)
- Hérouxville, Saint-Adelphe, Saint-Roch-de-Mékinac et Saint-Séverin ont moins de cinq cas.

  • Des Chenaux : 53 (quatre de plus)

- Notre-Dame-du-Mont-Carmel: 15 (deux de plus)
- Saint-Maurice: 17
- Saint-Narcisse: 10 (un de plus)
- Batiscan, Champlain, Saint-Stanislas et Sainte-Anne-de-la-Pérade ont moins de cinq cas.

  • MRC Maskinongé : 208 (12 de plus)

- Louiseville: 96 (huit de plus)
- Maskinongé: 15
- Saint-Barnabé: 5 
- Saint-Boniface: 12
- Saint-Étienne-des-Grès: 20 (un de plus)
- Saint-Léon-le-Grand: 5
- Saint-Paulin: 8 
- Saint-Sévère: 5 
- Yamachiche: 24 (un cas de plus).
- Charrette, Saint-Alexis-des-Monts, Saint-Édouard-de-Maskinongé, Saint-Élie-de-Caxton, Saint-Mathieu-du-Parc, Sainte-Angèle-de-Prémont et Saint-Ursule ont moins de cinq cas.

  • MRC de Shawinigan: 293 (deux cas de plus).
  • MRC de Trois-Rivières : 546 (19 de plus).

Au total, 54 personnes sont hospitalisées: trois sont placées en soins intensifs. On déplore 115 décès (deux de plus que la veille), dont 44 au CHSLD Laflèche, 12 à Mgr Paquin et 59 dans les autres milieux (deux de plus). 

Depuis hier, 20 personnes de la région se sont rétablies, ce qui porte le total à 846 personnes guéries.

Situation dans les CHSLD

Depuis le début de semaine dernière, les chiffres se stabilisent au CHSLD Laflèche: il y a 188 cas positifs, dont 106 résidents et 82 employés.

À Mgr Paquin, les employés sont 21 à avoir le virus et les résidents sont 25, soit 46 cas au total.

Au CHSLD Cooke, quatre résidents ont été recensés positifs et les employés sont quatre à avoir le virus. En revanche, le CHSLD Roland-Leclerc se stabilise, avec un cas.

L'UCDG Cloutier-du Rivage présente 17 résidents atteints et 31 chez les employés. Le CHSLD du même nom compte 26 résidents (trois de plus) et 14 employés (quatre de plus). 

Le CHSLD Saint-Joseph présente sept cas en tout: un résident et six employés.

 

*  Des travaux sont actuellement en cours au niveau de la base de données utilisée pour extraire l’information, ce qui explique la différence avec la donnée inscrite sur le site du gouvernement.

 

** Les chiffres entre parenthèses indiquent toujours la comparaison faite avec ceux de la veille. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.